L'Empire d'Aderigan

En Aderigan, chaque homme est libre... Au détriment des autres.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Donjon de Delugia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Le Donjon de Delugia   Lun 1 Oct - 23:40

[Suite du RP : En route vers Dobrogea !]

Drako soupira. Il venait, en compagnie de Darek et de Yaemgo, débarquer sur une petite île sans nom de l'Archipel de Délugia. Le voyage s'était déroulé sans encombres, mise à part la découverte par Yaemgo d'un intrus. L'homme avait tenté de se cacher derrière un hublot, qui s'était ouvert sur lui. Le mage avait ensuite fait brûler ses vêtements. L'importun avait été gravement blessé, mais, étrangement, ses plaies s'étaient refermées instantanément, ou du moins, c'est le phénomène auquel Drako croyait avoir assisté pendant un bref instant; jusqu'à ce que Yaemgo l'envoie dans la mer grâce à ses pouvoirs. Le Voleur n'en aurait pas mis sa main au faim, mais il lui semblait que la voix de l'élémentaliste avait été... étrange, lorsque celui-ci s'était adressé à l'intrus. Ce dernier avait alors hurlé un nom, que Drako n'avait pas compris: le vent avait emporté le cri.

L'Assassin promena son regard autour de lui. À présent, quelques kilomètres à peine les séparaient du Donjon. Il sentit son rythme cardiaque s'accélérer. Ce n'était pas habituel chez lui, mais cette aventure l'excitait. De sang, de l'or... Tout ce qu'il aimait !

Aidé par Darek, il attacha l'embarcation à un tronc de pin, puis, en silence, les trois hommes commencèrent leur marche jusqu'au Donjon. Ils traversèrent d'abord une plage de galets, puis quelques mètres de sable, avant de rejoindre un sentier presque entièrement recouverts de mousse et de plantes. Apparemment, l'île n'était pas très fréquentée.

Après quelques minutes, n'y tenant plus, Drako prit la parole d'un ton curieux:

- Dis-moi, Yaemgo... Si je ne me trompe pas, tu nous a parlé de quatre repaires de monstres, mais celui-ci est le seul dont tu nous a révélé l'emplacement. Où se trouvent les autres ? Et, surtout... Quelles sortes créatures allons-nous trouver ici ?

Le Voleur se tut. Maintenant qu'il approchait de la bataille, l'hésitation s'emparait de lui. Avait-il bien fait de suivre le mystérieux élémentaliste dans cette quête ? S'engager dans une telle aventure aux côtés de son pire ennemi était-il une bonne idée ? Et l'objectif de Yaemgo n'était-il pas finalement de se servir d'eux puis de les tuer une fois hors de danger afin de récupérer tout l'or ? mais il n'avait pas parlé de ses propres objectifs. Tout cela était intriguant. De plus, quel était ce nom que l'intrus du bateau avait hurlé ? Yaemgo avait-il volontairement créé un vent afin d'empêcher ses compagnons de l'entendre ? L'Assassin n'était plus sûr de rien, à présent.

Jamais les sentiments de doute et d'appréhension n'avaient été aussi forts chez lui, même durant son combat contre Darek.

Comme le mage ne répondait pas à sa question, Drako insista, une once d'hésitation dans la voix:

- Réponds, Yaemgo. Nous faisons partie de cette aventure, nous sommes en droit de savoir ce qui nous y attend.

Drako fit craquer ses phalanges. Ils étaient enfin à la porte du Donjon. L'édifice était assez imposant mais semblait délabré: sa porte en bois massif était pourrie, et une odeur nauséabonde de mort et de putréfaction s'échappait du bâtiment. Il était dépourvu de fenêtres. Une fois entrés, les trois aventuriers seraient complètement coupés du monde extérieur. Pour une durée indéterminée...

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par le Ven 5 Oct - 18:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 3 Oct - 17:23

Yaemgo fit quelques mouvement d'articulations.
Il été resté sans bouger pendant trop longtemps, sur ce fichu bateau de malheur. Quelle idée de le prendre, c'était tellement plus facile de faire corps avec l'eau...
Enfin, il était le seul à savoir le faire, et il n'était franchement pas sûr d'y arriver sur une aussi longue distance.
Ou alors en plusieurs morceaux.
Ils attachèrent, avec l'aide du colosse qui, maintenant Yaemgo le savait, s'appellait Darek, le bateau à un vieux tronc de qui pourtant tenait bien en place.
L'Elémentaliste ferma les yeux pendant quelques secondes, puis se mit en marche. Une page d'une carte dans un livre lui revenait en mémoire.
Ils marchèrent le long d'une plage, puis rentrèrent dans l'île.
Le calme était absolu, l'îlot était désert. Pas une seule forme de vie, ni animale, ni végétale.
Seul le silence régnait, perturbé quelquefois par le bruit des pieds des trois hommes foulant les galets qui s'entrechoquaient.
Soudain, Drako s'arrêta, le regardant étrangement.


- Dis-moi, Yaemgo... Si je ne me trompe pas, tu nous a parlé de quatre repaires de monstres, mais celui-ci est le seul dont tu nous a révélé l'emplacement. Où se trouvent les autres ? Et, surtout... Quelles sortes créatures allons-nous trouver ici ?

Les pupilles de Yaemgo se rétrecirent à la façon d'un chat. Il dévisagea le Voleur. Il semblait hésitant. Comme si... comme s'il se méfiait de lui. L'Elémentaliste fronça les sourcils.
Ca n'était pas prévu.


- Réponds, Yaemgo. Nous faisons partie de cette aventure, nous sommes en droit de savoir ce qui nous y attend.

Yaemgo se composa un masque banal et léger.

- En effet, il y a quatres donjons. Un autre se trouve dans les montagnes D'Haetern, un autre dans la forêt de Praeven, et le dernier... Je dois encore faire quelques recherches.

Il fronça de nouveau les sourcils.
Il était vrai qu'il n'avait pas encore trouvé ce dernier repaire...
Enfin, il avait réussi à faire croire l'affaire de ses "parents" aux deux hommes, c'était déjà très bien.
Il reprit un ton ironique, teinté d'humour noir.


- Quant à ce que nous trouverons dans ces donjons... lança-t-il en faisant mine de fouiller dans sa mémoire. Des Démons Majeurs, de cercles sept à neuf, des Goules, des Maître Vampires, des Esprits Elémentaires, des Dragons Mythiques, des Dopplegangers Polymorphes, sans compter les dizaines et dizaines de pièges, tels que puits cachés, sorts d'incinération sur les portes... Enfin, vous vous en occuperez, n'est-ce pas, Drako ?

Il faillit éclater de rire en voyant la tête que tiraient les compagnons. Son petit effet avait marché à merveille !
Ce qui était beaucoup moins drôle était qu'il avait oublié bien plus de la moitié de la liste, et encore.
Mieux valait ne pas trop leur faire peur...


- Eh bien, entrons donc. Drako, c'est votre travail que d'ouvrir les portes, me semble-t-il...

Un sourire s'étira sur les lèvres fines de l'Elémentaliste tandis qu'il laissait passer un Drako peu rassuré en esquissant une courbette ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 3 Oct - 18:03

Darek contemplait le donjon qui leur faisait face ; l'édifice était imposant mais semblait être abandonné depuis de nombreuses années. Le bois de la porte commençait à pourrir, et de la végétation se développait sur le bâtiment ; de la mousse, du lière... Alors qu'ils approchaient du donjon, une odeur âcre saisit le colosse à la gorge.
Tout d'un coup, Drako s'arrêta ; il dévisageait l'Elémentaliste d'une façon étrange.

- Dis-moi, Yaemgo... fit-il. Si je ne me trompe pas, tu nous as parlé de quatre repaires de monstres, mais celui-ci est le seul dont tu nous as révélé l'emplacement. Où se trouvent les autres ? Et, surtout... Quelles sortes créatures allons-nous trouver ici ?

Darek leva les yeux au ciel. Que de questions inutiles. Lui se fichait bien de connaître les dangers de cette expédition. Il suffisait de foncer, et s'il y avait un problème, un monstre ou quoi que ce soit d'autre, il devrait se heurter aux lames froides de sa hache...
Le mage ne réagit pas immédiatement.

- Réponds, Yaemgo, insista le Voleur. Nous faisons partie de cette aventure, nous sommes en droit de savoir ce qui nous y attend.
- En effet, il y a quatres donjons, répondit enfin l'Elémentaliste. Un autre se trouve dans les montagnes D'Haetern, un autre dans la forêt de Praeven, et le dernier... Je dois encore faire quelques recherches... Quant à ce que nous trouverons dans ces donjons... Des Démons Majeurs, de cercles sept à neuf, des Goules, des Maître Vampires, des Esprits Elémentaires, des Dragons Mythiques, des Dopplegangers Polymorphes, sans compter les dizaines et dizaines de pièges, tels que puits cachés, sorts d'incinération sur les portes... Enfin, vous vous en occuperez, n'est-ce pas, Drako ?

L'Assassin fronça les sourcils. Il n'avait pas l'air d'apprécier pleinement la réponse de Yaemgo. Darek soupira : allaient-ils enfin entrer dans ce donjon, oui ou non ?
Alors, comme pour mettre enfin un terme à son impatience, le magicien déclara :

- Eh bien, entrons donc. Drako, c'est votre travail que d'ouvrir les portes, me semble-t-il...

Yaemgo eut un sourire sarcastique ; il esquissa une courbette pour laisser passer Drako. Le géant fit craquer ses vertèbres cervicales. Ses lèvres s'étirèrent imperceptiblement, quasiment pas à vrai dire, en quelque chose qui ressemblait à un sourire sardonique.

Enfin... pensa-t-il.

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 3 Oct - 20:23

- En effet, il y a quatres donjons, répondit enfin l'Elémentaliste. Un autre se trouve dans les montagnes D'Haetern, un autre dans la forêt de Praeven, et le dernier... Je dois encore faire quelques recherches... Quant à ce que nous trouverons dans ces donjons... Des Démons Majeurs, de cercles sept à neuf, des Goules, des Maître Vampires, des Esprits Elémentaires, des Dragons Mythiques, des Dopplegangers Polymorphes, sans compter les dizaines et dizaines de pièges, tels que puits cachés, sorts d'incinération sur les portes... Enfin, vous vous en occuperez, n'est-ce pas, Drako ?

Le Voleur blêmit à l'entente de tous ces noms. Certes, il aimait la bagarre lorsqu'il s'agissait d'ivrognes dans une Taverne délabrée... Mais des monstres sans pitié dans un Donjon labyrinthesque, c'était tout de même autre chose.

- Eh bien, entrons donc. Drako, c'est votre travail que d'ouvrir les portes, me semble-t-il... poursuivit l'élémentaliste en effectuant une petite courbette ironique devant le Voleur.

L'expression sardonique de Yaemgo lui révéla que son teint pâle en disait trop sur ses pensées. Il tenta de se maîtriser.

- Bien, murmura-t-il faiblement pour se redonner du courage. Puisqu'il faut y aller... C'est parti !

La vieille porte en bois massif se dressait devant Drako, menaçante. Comme elle ne comportait aucune serrure, il frappa dedans à tout hasard. Son coup de pied la percuta à la jointure des deux battants, la faisant trembler. Comme rien ne se produisait, il renouvela l'opération, sous les yeux à la fois moqueurs, attentifs et malveillants de Darek et Yaemgo. Cette fois, le bois pourri cassa, renversant sur le sol un flot de termites, d'asticots et d'oeufs d'araignée sur le sol. Le Voleur en eut un haut-le-coeur. Il avait l'habitude de bien des atrocités, mais aucune de ses expériences ne ressemblait à cela.

- Mes amis, la porte est ouverte, déclara-t-il d'un ton qui se voulait sarcastique, mais qui était en fait peu convainquant.

Sans un mot, visiblement aussi écoeurés que lui, les deux hommes le précédèrent dans le Donjon sans lumière. Drako les suivit silencieusement. Afin d'éclairer les parages, Yaemgo créa trois petites flammes, chacune suivant un des aventuriers, qui révélèrent un long et étroit couloir en pierre, qui ressemblait plutôt à l'allée principale d'une mine.

L'Assassin était pour sa part discret, mais chacun des pas de ses compagnons résonnaient sur le sol, accompagné par le lugubre clapotis des gouttes d'eau tombant du plafond humide. Chaque petit bruit angoissait l'homme. Il était sur le qui-vive, à l'affût du moindre danger. Il avait d'ores et déjà dégainé son épée courte et une dague. Il serait prêt en cas de combat.

L'odeur qui régnait dans le couloir était insupportable: elle était en fait un effroyable mélange d'humidité et de putréfaction. Il était fort probable que les trois hommes doivent s'habituer par la suite à de telles conditions.

Drako ramena sa longue cape sombre sur ses épaules; au fur et à mesure de la progression des trois hommes dans le couloir, la température se rafraichissait. Il frissonna.

L'Assassin ne put s'empêcher de constater que le flux des gouttelettes qui tombaient par terre avait augmenté. Drako rejeta furieusement cette pensée, mais deux minutes plus tard, alors que les aventuriers continuaient leur progression, le petit ruisseau qui se trouvait à leurs pieds, le long du couloir, s'éleva dans les airs et sembla former d'innombrables silhouettes, qui ressemblaient étrangement à des...

- DES ONDINS ! hurla Yaemgo.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par le Dim 25 Nov - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 3 Oct - 22:27

- Mes amis, la porte est ouverte.

Les trois hommes entrèrent dans le sombre donjon. Ils n'y voyaient rien, aussi Yaemgo dût-il créer des petites flammes afin d'éclairer les alentours. Ils se trouvaient dans un long couloir de pierre étroit ; les parois étaient chargées d'humidité, et des gouttelettes d'eau s'écrasaient régulièrement contre le sol, rompant le silence scépulcral qui régnait dans ce lieu.

Pendant de longues minutes, ils avancèrent en silence. Drako marchait sans faire de bruit, mais les pas du colosse résonnaient dans le couloir. Au bout d'un moment, l'eau qui ruisselait par terre entre les pavés devint plus présente, et, tout d'un coup, elle sembla s'élever dans les airs et de se regrouper en formant plusieurs silhouettes étranges, pas totalement humaines à vrai dire. Les trois hommes s'arrêtèrent net.
Alors, Yaemgo hurla :

- DES ONDINS !

Darek secoua la tête. Il connaissait maintenant le nom de ces créatures, mais cela ne l'avançait guère. Alors, empoignant fermement sa monstrueuse hache à deux mains, il eut un sourire sadique et murmura d'une voix rauque :

- Du travail pour ma hache...

Soudain, il bondit et se jeta sur les Ondins en hurlant.

À L'ASSAUUUT !

Il fit décrire un arc de cercle meurtrier à son arme : les lames passèrent à travers le corps liquide, faisant exploser la silhouette en des milliers de gouttes d'eau qui éclaboussèrent les murs. Après un instant d'hésitation, les créatures maléfiques se jetèrent sur le géant : celui-ci balança de puissants coups de haches dans la mêlée et, peu à peu, son esprit fut enivré par l'adrénaline et l'ardeur bouillonnantes de la bataille...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Jeu 4 Oct - 17:16

- DES ONDINS !

Yaemgo avait hurlé. Ces créatures de l'eau était des plus dangereuses qu'on pouvait trouver...
Darek fonça, abattant sa hache sur un Ondin qui explosa en millier de petites goutelettes, et fit de même sur plusieurs autres.
Yaemgo explosa.


- Imbécile ! Il faut toucher leur coeur !

En effet, déjà l'Ondin se reconstituait de ses gouttes.
Au milieu des corps de chaque créature se trouvait une petite bille bleue sombre qui luisait faiblement.
Yaemgo transforma rapidement en Ondin en glace qui éclata sous la hache de Darek.
Un bon moyen de les tuer, mais bien trop coûteux en énergie pour les transformer tous.
D'un murmure, il créa une pointe de glace qui transperça le coeur d'un Ondin.
Il continua ainsi pendant quelques temps, entendant les cris de guerre de Darek, et observant Drako tuer méthodiquement, froidement et effiacement du coin de l'oeil.
Il ne put s'empêcher de sourire.
Ils étaient... parfaits pour ce qu'il voulait.
Le nombre des créatures baissait très rapidement, mais Yaemgo avait déjà été blessé à l'omoplate et à la cuisse.
Il grogna et tua encore deux Ondins.
La dizaine restante prit la fuite et se dématérialisant purement et simplement.
L'Elémentaliste pressa sa main contre ses blessures en remontant sa lève supérieure.
Dieu que ça faisait mal.


- Compagnons, voici un combat mené à bien. Mais ce n'était que le comité d'accueil... Attendez-vous à un vrai combat un peu plus tard.

Sans hésiter un seul instant, Yaemgo observa les trois chemins qui descendaient dans les profondeurs, ferma les yeux une seconde et choisit celui de gauche, sans prendre le temps de se soigner, ou de soigner les autres. Il ne savait d'ailleurs pas ce que Darek et Drako avait subi pendant la bataille.
Ils débouchèrent dans une pièce sombre.
Le groupe était sûrement quelques mètres sous la surface de l'eau, et la pression se faisait un peu ressentir.
La pièce était dénuée de sortie à part celle qu'ils venaient d'emprunter pour y entrer.
L'Elémentaliste se gratta le crâne d'un air soucieux.


-Je suis pourtant certain que c'était par là... marmonna-t-il. Il me semble que...

Il ne put achever sa phrase. Avec fracas, un gigantesque bloc de pierre tomba du mur, bouchant la seule sortie, et leurs petites flammes invoquées s'éteignirent avec un petit claquement.
Un glissement se fit entendre.
Ainsi qu'un bruit d'eau.
Un trop gros bruit d'eau.
La pièce se remplissait à une vitesse ahurissante d'eau de mer qui passait par une trappe venant de s'ouvrir sur l'extérieur.
Ils étaient tombés dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Jeu 4 Oct - 22:40

Drako observa Darek, qui s'était immédiatement emparé de sa hache. Il était fascinant. Il avait déjà frappé un Ondin qui avait explosé en des milliers de petites gouttelettes d'eau. Yaemgo avait réagi tout de suite:

- Imbécile ! Il faut toucher leur coeur !

En effet, le corps de l'Ondin que Darek venait de frapper s'était déjà reconstitué.

Drako laissa tomber sa cape sombre derrière lui. Il avait déjà sorti ses armes de leurs fourreaux respectifs. Il repéra rapidement de petites billes bleu sombre dans les corps des Ondins. Suivant les indication du mage, il se mit donc à les tuer méthodiquement. Il transperça la poitrine d'un premier de son épée courte, et évita de justesse la lance d'un deuxième. Certes, ce n'était que de l'eau, mais Drako ne doutait point que cette arme eût la capacité de blesser, ou même de tuer. Ce fut cette fois sa dague qui alla détruire le coeur.

Le Voleur repéra alors un Ondin qui allait transpercer Darek. Sans hésiter une seconde, il lança son arme de jet qui décrivit une courbe sur une cinquantaine de mètre avant de se ficher dans le dos de la créature jusqu'à la bille que constituait son coeur. Le tout n'avait pas duré une secondes.

Faisant volte-face, il découvrit l'un des assaillants qui lui tournait le dos, tentant d'atteindre Yaemgo, qui avait déjà trois adversaires sur les bras. Lui amoindrissant la tâche, Drako plongea sa main désarmée dans le corps de l'Ondin et lui arracha le coeur. Mais deux autres humanoïdes avaient déjà réussi, et l'un avait ouvert une plaie superficielle sur son épaule droite avait que l'Assassin ne l'élimine, lui et son compagnon.

Peu à peu, le nombre d'Ondins diminua. Bientôt, il n'en resta plus qu'une dizaine, qui prit la fuite et disparut. Alors que Drako commençait à se réjouir, Yaemgo intervint:

- Compagnons, voici un combat mené à bien. Mais ce n'était que le comité d'accueil... Attendez-vous à un vrai combat un peu plus tard.

Faisant sursauter les trois hommes, une voix caverneuse et terrifiante surgit alors du néant:

- CES ONDINS N'ETAIENT QUE MES PLUS FAIBLES SERVITEURS ! VOTRE PERIPLE NE FAIT QUE COMMENCER ! ! ! HA HA HA ! ! !

- Mais quelle est cette sinistre voix ? questionna le Voleur.

Personne ne lui répondit; ses compagnons étaient trop préoccupés pour ça. Ce Donjon avait un Gardien, et pas des plus faibles...

Toujours en silence, Darek rendit à Drako sa dague, qu'il avait ramassée par terre. Il ne l'avait pas remercié, mais l'Assassin sentait qu'un lien d'amitié se créait peu à peu entre eux.

Yaemgo, Darek et Drako reprirent leur route dans le tunnel. Le petit clapotis régulier des gouttes d'eau tombant par terre reprit. Il rappelait aux trois hommes les Ondins, mais ceux-ci n'étaient plus inquiets: ils avaient vaincu ces monstres avec une facilité déconcertante, ne subissant que des dommages négligeables.

Au bout d'un certain temps, ils arrivèrent à une intersection. Yaemgo se dirigea alors sans hésiter vers la gauche. Quelques mètres plus loin, ils débouchèrent sur une grande pièce que la lueur des flammeroles créées par l'élémentaliste ne suffisaient pas à éclairer.

-Je suis pourtant certain que c'était par là... marmonna ce dernier. Il me semble que...

Et, avant que le mage n'ait pu terminer sa phrase, un bloc de pierre tomba avec un bruit sourd, leur bouchant la sortie. Le sol trembla sous le choc, et les flammes magiques s'éteignirent, plongeant les trois aventuriers dans l'obscurité. Drako entendit une trappe s'ouvrir, et le bruit de l'eau l'alerta. Alors que l'eau de mer arrivait déjà au niveau des haches du Voleur, celui-ci hurla à l'attention de Yaemgo:

- Yaemgo, crée des bulles d'air pour qui nous puissions respirer !

Sans prendre le temps de réfléchir davantage, Yaemgo suivit les sages conseils de Drako. Déjà, ils étaient plongés tout entiers dans l'eau; seule leur tête était protégée par une bulle d'air, leur permettant de respirer.

L'Assassin se sentit tiré vers le plafond. Il flottait. Malheureusement, la seule issue était la trappe, et sortir en plein milieu de l'Océan ne les avancerait pas à grand-chose. Drako chercha une issue, une faille; en vain. Il regarda autour de lui en paniquant. Il n'y avait décidément aucune issue. Soudain, une masse sombre attira son regard. Il se retourna juste à temps pour voir un Léviathan entrer dans la pièce.


[ Pour le Léviathan, je pense qu'on peut trouver plus raisonnable, mais c'est tout ce qui me passait par la tête... Allez, l'aventure commence bien ! Wink ]

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par le Dim 25 Nov - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 7 Oct - 11:16

- CES ONDINS N'ETAIENT QUE MES PLUS FAIBLES SERVITEURS ! VOTRE PERIPLE NE FAIT QUE COMMENCER ! ! ! HA HA HA ! ! !

Darek jeta un coup d'oeil à Yaemgo en haussant un sourcil. Celui-ci haussa les épaules.
S'il n'y avait que cela dans ce donjon, quelques gouttes d'eau vivantes et une voix grave sortie de nulle part...

- Mais quelle est cette sinistre voix ? s'exclama Drako.

Darek soupira mais ne répondit pas. Yaemgo resta lui aussi silencieux. Les trois hommes reprirent alors leur marche dans le sombre tunnel.
Au bout d'un moment, ils se retrouvèrent face à un cul-de-sac. Yaemgo fronça les sourcils et marmonna :

-Je suis pourtant certain que c'était par là... Il me semble que...

Il ne put achever sa phrase ; un énorme bloc de roche tomba à ce moment-là, s'écrasant au sol et leur bouchant la seule sortie possible. Les flammes créées par le magicien s'éteignirent avec un claquement sec, plongeant les compagnons dans l'obscurité.
Soudain, Darek entendit un bruit ressemblant à une trappe qui s'ouvre ; un mince rayon de lumière filtra à l'intérieur, éclairant faiblement les alentours. Puis, il entendit un bruit d'eau, et comprit que l'eau de mer était en train de remplir la pièce où ils se trouvaient.

- Yaemgo, hurla Drako, crée des bulles d'air pour qui nous puissions respirer !

L'eau finit de submerger Darek qui pouvait quand même respirer normalement. Alourdi par son poids combiné à celui de sa hache, il était resté au fond tandis que les deux autres hommes flottaient en touchant presque le plafond. Soudain, regardant en direction de la trappe, Darek vit une forme gigantesque se diriger vers eux ; le corps du monstre était tel celui d'un serpent, mais il mesurait plus de trois mètres de long sur environ soixante-quinze centimètres de haut. Son immense gueule était munie de crocs énormes et ses yeux rougeoyaient d'un air menaçant. La créature fonça vers Darek qui resserra sa prise autour de la poignée de sa hache, prêt à la recevoir. Quand le Léviathan fut assez proche, le colosse fit décrire un arc-de-cercle à sa hache...
Mais sous l'eau, Darek avait du mal à manipuler une telle arme, et le coup n'eut pas la vitesse que le géant espérait. Le monstre percuta l'homme de plein fouet. Alors, sans réfléchir, il lâcha sa hache et attrapa la tête du Léviathan, faisant passer son cou sous son bras. Tous ses muscles bandés dans un effort surhumain, il resserrait sa prise, de plus en plus fort, tentant d'étouffer le monstre qui bougeait dans tous les sens, essayant de se dégager.

[Excusez-moi si ce post est bof, et pour le retard aussi, mais j'avais écrit un post certainement plus de soixante-lignes et... j'ai tout perdu.]
No

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Lun 8 Oct - 19:44

L'eau montait, petit à petit.
Lentement.
Sûrement.


- Yaemgo, hurla Drako, crée des bulles d'air pour qui nous puissions respirer !

L'Elémentaliste fronça les sourcils. Il n'avait d'ordre à recevoir de personne. Mais enfin, la situation était urgente...
Il émit un étrange sifflement entre ses dents, claqua des doigts, ce qui eut pour effet de créer trois bulles d'air autour de la tête de chacun des aventuriers, juste au moment où l'eau les submergeait.
Il soupira.
Ce n'était pas le tout, mais il fallait également sortir de ce...
SBAM !
Yaemgo tourna rapidement la tête.
Par le trou, un gigantesque monstre venait de déboucher.
Un... un...
Léviathan.
Des milliers de pages défilèrent dans la tête du jeune mage, tout ce qu'il avait lu sur ces monstres quasiment mythiques.
Son teint, pâle d'habitude, fut soudain tout à fait décoloré. Il aurait fallu inventer un mot pour décrire l'absence totale de couleur.
Quelques secondes passèrent, où le Léviathan hurla.


- Fuyez... bégaya-t-il. Fuyez. Vite. Débrouillez-vous pour sortir. Je m'en occupe...

Il avait tout à fait conscience que ce qu'il faisait était du suicide pur et simple.
Mais il devait essayer.
Darek essayait d'étouffer le monstre depuis déjà quelques secondes, mais, d'un coup de queue, le Léviathan l'envoya à l'autre bout de la salle.
Il se mit en garde, sans regarder si Darek et Drako cherchait un moyen de s'en aller.
Le monstre chargea.
D'un geste hésitant, l'Elémentaliste créa un fort courant contraire, qui eut seulement pour effet de ralentir un peu le monstre.
En déroutant le courant, Yaemgo arriva à esquiver de justesse l'attaque.
Il lança un nouvel appel, cette fois plus fort.


- FUYEZ !

Au moins, il était sûrs qu'ils étaient prévenus, ayant lancé le cri sur tout les plans physiques. ( Je pourrais vous expliquer, mais ça prendrait trop de temps Very Happy )
Le monstre s'était pris un mor de plein fouet, et fut assomé quelques secondes. Le mage en profita pour réaprovisionner les trois bulles en air, qui commenaçit à manquer.
Le Léviathan attaqua à nouveau, et Yaemgo dut se mélanger au mur de justesse pour contrer l'assaut. Etant pierre, il avait moins subi de dommages.
Mais son énergie en avait pris un coup.
Il haleta pendant quelques secondes.
Bon.
Il fallait jouer un atout.
Le monstre était à l'autre bout de la salle. Une étrange mélopée sortie d'entre les lèvres de Yaemgo inonda l'intérieur de sa bulle d'air.
Le Léviathan poussa un cri aigu, et chargea.
Au moment crucial, l'eau se changea en glace tout autour du monstre qui s'immobilisa.
L'Elémentaliste se retourna, et s'épongea le front du dos de sa main.
Il l'avait eu.
Il l'avait eu.
Il l'avait...
Il se retourna au son du cri du Léviathan.
Trop tard.
Il n'eut pas le temps de crier.
Le monstre l'avait déjà avalé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Jeu 11 Oct - 23:37

Darek, en voyant le monstre arriver, tenta de lui asséner un coup de hache. Malheureusement, son arme était impossible à manier sous l'eau, et l'attaque fut un échec. Le colosse, poussé par un vent de folie, abandonna alors son imposante bipenne et saisit le Léviathan par la "gorge". Un coup de queue le repoussa. S'ils ne s'étaient pas trouvés dans l'eau, Darek aurait subi un grand choc en se cognant contre le mur, et serait mort sur le coup. Heureusement, le liquide l'avait freiné, et il n'avait été que sonné.

- Fuyez... bégaya Yaemgo, qui venait d'apercevoir à son tour le Léviathan.

À présent, son teint déjà pâle d'habitude était devenu livide, faisant ressortir des cernes gigantesques. Il était presque plus effrayant que la créature aquatique.

- Fuyez, continua-t-il, la voix tremblante. Vite. Débrouillez-vous pour sortir. Je m'en occupe...

Drako ne bougea pas. Il n'arrivait pas à comprendre pourquoi Yaemgo agissait ainsi. Il voulait leur sauver la vie, les traitait comme des camarades...

- FUYEZ ! hurla Yamego, ramenant le Voleur à la réalité.

Drako sentit sa bulle se réapprovisionner en air, et en inspira une grande bouffée.

Le Léviathan passa alors à l'attaque. Un grand coup de queue fusa, et Yaemgo se fondit dans le mur afin de subir des dégâts minimisés. Alors que le monstre repassait déjà à l'attaque, une mélopée s'échappa des lèvres de l'élémentaliste, entourant la créature de glace et l'immobilisant.

Le mage souffla. Il épongea son front du dos de la main et se retourna. C'en était terminé. Le Léviathan était...

Ce qui se déroula alors glaça Drako d'effroi: tout d'abord, quelques fissures apparurent dans la glace, qui, soudain, explosa. Un cri strident retentit. Quelques secondes plus tard, Yaemgo disparaissait, gobé par le monstre.

La sensation qui s'empara alors du Voleur était étrange. Il n'avait jamais rien ressenti de tel auparavant. De la tristesse ? Non. Non, c'était autre chose. De la colère, une fureur incontrôlable, à laquelle s'ajoutait une soudaine bouffée de courage.... Ou plutôt de folie. Drako sortit son épée courte de son fourreau d'un geste brusque, et hurla. Une étrange aura rouge s'échappait de son corps, accompagnée d'une chaleur intense. Ses yeux étaient révulsés, et de la salive bouillonnait aux commissures de ses lèvres. Apparemment, il n'était plus vraiment lui.

L'Assassin se propulsa vers le Léviathan avec une telle force que sa cape se défit, dévoilant un torse dont la musculature était habituellement fine, mais qui ressemblait à présent à celui d'un Barbare comme Darek. Des veines saillantes couraient le long de ses bras, et pulsaient au rythme de son coeur.

Il était terrifiant.

Drako évita un coup de queue en part sur gauche, et, alors que le Léviathan chargeait, il lui planta sa dague dans l'oeil avant de remonter à une vitesse ahurissante.

Darek brandit sa hache et se mit en garde. Il était de nouveau prêt à se battre.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par le Dim 25 Nov - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 13 Oct - 16:11

Darek vit la queue du Léviathan fondre vers lui et comprit à ce moment-là que son initiative avait été complètement inutile. Il fut bientôt propulsé contre la paroi de la grotte, et le choc l'étourdit quelque peu.

Quand il reprit ses esprits, ce fut pour contempler un Drako bien différent de d'habitude : il était torse nu et ses muscles semblaient avoir augmenté de volume. Ses yeux étaient révulsés, et une aura rouge chatoyait autour de son corps ; Darek sentit la chaleur qui s'en dégageait. Le colosse devina que le Voleur hurlait de toutes ses forces dans sa bulle d'air, et il fondit vers le monstre, son épée brandie ; il évita un coup de queue et lui enfonça sa dague dans l'oeil, ouvrant une longue plaie le long de sa tête. La créature émit un hurlement terrifiant.

Darek parvint à récupérer sa hache et à se remettre debout. Il constata que Yaemgo manquait à l'appel. Pas une trace de cadavré déchiqueté, aucun endroit par où l'Elémentaliste aurait pu sortir... il ne pouvait que se trouver dans le corps du Léviathan.

Je l'aurais cru plus coriace... songea le géant. Mourir au premier obstacle sérieux dans ce Donjon, ce n'est pas ce que je pensais de lui...

Puis, Darek se rua sur le monstre qui gigotait encore dans tous les sens, du sang coulant à gros bouillons de sa blessure. Cette fois-ci, il ne se laisserait pas surprendre par la résistance de l'eau ; bandant ses muscles au maximum, mobilisant toute sa force et se servant de son poids, il abaissa sa hache le plus fort possible en direction du coup de la créature. La lame s'enfonça d'une trentaine de centimètres dans la chair du Léviathan qui rugit de plus belle et balança un coup de queue vers Darek. Mais cette fois-ci, le colosse était prêt : il se baissa à temps et, se retournant, parvint à trancher le bout de la queue du monstre.

À présent, l'eau était rouge de sang. Le Léviathan se tortillait dans tous les sens en essayant d'atteindre les deux hommes avec ce qui lui restait de queue...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 17 Oct - 15:59

Noir.
Noir.
Noir.
Noir ?
Yaemgo ouvrit les yeux.
Il aurait aussi bien pu les fermer, cela n'aurait pas changé grand-chose, vu l'obscurité qui régnait.
Il murmura un simple mot, et la lumière éclata.
Avant qu'il ai pu voir quelque chose, l'endroit où il se trouvait bougea dans tous les sens, et il se retrouva face contre terre.
Le sol était... visqueux.
Il leva la tête.
Des boyaux et des muscles battant rapidement se trouvait tout autour de lui.
Il se trouvait à l'intérieur du Léviathan.
Son esprit créa rapidement quelques réponses possibles, qui se révelèrent toutes aussi improblables, invraisemblables et inefficaces les unes que les autres.
Il entendait un bruit étouffé au dehors. Apparemment, Darek et Drako semblait se battre.
L'Elémantaliste ferma les yeux, des centaines de solutions défilaient dans son esprit.
Il en attrapa une au passage et sourit.
Un bruit sourd se fit entendre.
Il créa une boule faite de foudre à l'intérieur du ventre du monstre et attendit.
Comme il s'y attendait, une lame ouvrit une fente dans la hanche du monstre, ce qui eut pour effet de faire entrer un peu d'eau.


" Maintenant ! "

La sphère dorée doubla de volume et entra en contact avec l'eau.
Une seconde de silence.
Puis une énorme explosion.
De petits bouts des monstres volaient en tout sens et retombait pitoyablement au fond de l'eau.
La tête avait simplement disparue.
Une statue ressemblant à Yaemgo se trouvait à l'endroit où le Léviathan se trouvait quelques secondes auparavant.
La statue perdit de sa raideur et se mit à bouger un peu au fond de l'eau qui commençait à baisser.
L'Elémentaliste s'agenouilla et souffla.
Ouf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Lun 22 Oct - 23:38

Drako reprit brusquement ses esprits quand il aperçut un Yaemgo pour le moins pâle, mais vivant. Il ne se souvenait pas vraiment de ce qui était arrivé, mais n'avait en tête que de simples images: il se voyait, entouré d'une aura rouge, crever un oeil du Léviathan tandis que Darek taillait la chair du monstre à grands coups de hache, ou encore hurler, torse nu, les muscles étrangements plus épais que d'habitude.

Jamais rien de tel ne lui était arrivé. Que s'était-il réellement passé ? L'Assassin se souvenait d'une soudaine rage, si intense qu'il avait cru être animé par un démon à ce moment-là... Peut-être était-ce le cas, d'ailleurs. Oui, un démon habitant ce Donjon, qui avait réussi à prendre contrôle de son âme, c'était certainement cela. Il eut des frissons, rien que de songer à cette hypothèse. Mais en réalité, il se doutait bien que les légions maléfiques n'étaient pas à l'origine de cette fureur. Non, il ne voyait en réalité qu'un explication probable à cela. Il était un Berserk.

Etrange ? Pour un Voleur, oui, certes, mais quand on y réfléchissait, il ne connaissait rien de ses parents, et cela pouvait très bien être un héritage de sa famille, un don héréditaire. Ce pouvoir avait certainement resurgi à cause du choc de ce qu'il avait pensé être la mort de Yaemgo. Il ne connaissait pas bien l'élémentaliste, mais c'était la première fois qu'il éprouvait de l'amitié, ou du moins ce qui s'en rapprochait pour un autre humain, et la perte de l'élémentaliste, fusse-t-il aussi méprisant, sournois, désagréable, pervers, vil et retors que cela, avait été douloureuse.

Tandis que Yaemgo se relevait péniblement et que des morceaux de Léviathan retombaient un peu partout dans la pièce, Darek et Drako s'approchèrent de leur compagnon et s'assurèrent qu'il n'avait rien. Le Voleur, rasséréné, prit la parole comme la pièce se vidait de son eau:

- Bien, maintenant, à moins que vous ne souhaitiez vous retrouver au milieu de l'Océan, à la merci de plusieurs dizaines de Léviathans, et autres créatures, je pense que la seule solution est d'ouvrir un passage dans les plafond grâce aux pouvoirs de Yaemgo. Sans remplir d'eau la salle qui se trouve au-dessus de nos têtes, de préférence. Par contre, je crains que les pouvoirs de notre compagnon ne soient guère éternels, et qu'il finisse par succomber à la fatigue...

Je leur poserai des questions plus tard à propos de mon étrange pouvoir... se dit Drako. Ce n'est pas le moment. J'en discuterai avec eux lorsque nous bivouaquerons.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par le Mar 30 Oct - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 24 Oct - 17:42

Darek s'apprêtait à balancer un nouveau coup de hache dans le corps du Léviathan, quand celui-ci explosa d'un coup ; le géant eut un mouvement de recul, et il se protégea le visage.

Quand il rouvrit les yeux, il constata que des morceaux de chair et de boyaux se trouvaient aux quatre coins de la pièce, et Yaemgo était étendu là où s'agitait auparavant le monstre. Le colosse ne put s'empêcher de sourire, un sourire en coin, simple et discret. L'Elémentaliste n'était donc pas mort...

Alors que celui-ci se relevait, Darek et Drako s'approchèrent pour s'assurer qu'il n'était pas blessé. Puis, le Voleur prit la parole :

- Bien, maintenant, à moins que vous ne souhaitiez vous retrouver au milieu de l'Océan, à la merci de plusieurs dizaines de Léviathans, et autres créatures, je pense que la seule solution est d'ouvrir un passage dans les plafond grâce aux pouvoirs de Yaemgo. Sans remplir d'eau la salle qui se trouve au-dessus de nos têtes, de préférence. Par contre, je crains que les pouvoirs de notre compagnon ne soient guère éternels, et qu'il finisse par succomber à la fatigue...

Darek ne répondit rien, mais il se tourna vers Yaemgo et lui lança un regard interrogateur, semblant lui demander s'il lui restait assez d'énergie pour les faire sortir d'ici. En effet, le teint du Mage était plus pâle qu'au début de leur aventure, et il avait manifestement dépensé beaucoup de forces en enchaînant les sortilèges pour leur permettre de poursuivre leur route...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mar 30 Oct - 1:32

Yaemgo, toujours agenouillé, ses cheveux étrangements sombres tombant en rideau devant son visage, lança un regard circulaire.
Darek semblait avoir fourni de gros efforts, et Drako... différent. Le jeune Elémentaliste avait cru apercevoir...
Non, ce n'était pas possible, de toute façon.
Yaemgo se releva péniblement et observa ses compagnons. Maintenant que l'eau était descendue, emportée par l'explosion du Léviathan et que la faille était refermée par les dernières forces de l'Elémentaliste, toute était beaucoup plus simple, et les bulles d'airs disparurent.


- Bien, maintenant, à moins que vous ne souhaitiez vous retrouver au milieu de l'Océan, à la merci de plusieurs dizaines de Léviathans, et autres créatures, je pense que la seule solution est d'ouvrir un passage dans les plafond grâce aux pouvoirs de Yaemgo. Sans remplir d'eau la salle qui se trouve au-dessus de nos têtes, de préférence. Par contre, je crains que les pouvoirs de notre compagnon ne soient guère éternels, et qu'il finisse par succomber à la fatigue...

L'Elémantaliste sourit en coin. Drako avait l'art de résumer les choses et de faire des plans avec un détachement et une froideur rare.

- Pour ma part, je viens de fournir beaucoup d'énergie, et voilà déjà trop longtemps que nous n'avons pas dormi. Je vous propose de bivouaquer, car nous sommes tous épuisés par les batailles que nous avons livrées.

De sa sacoche, il tira ce qui ressemblait au premier regard à une feuille. Mais en regardant mieux, on pouvait voir une espèce de galette beige, ou de biscotte enroulée de feuilles.
Il en déroula un, croqua un bout et reprit quelques couleurs.
Il lança deux autres biscottes aux autres compagnons.


- Du Lembas, expliqua-t-il. Du pain de route elfique. Une bouchée peut rassasier l'estomac d'un être humain, ou du moins, lui redonner un peu d'énergie.

Comme pour démontrer ses paroles, il fit disparaître une mince couche d'eau dans un cercle sur le sol de pierre, et fit aussitôt apparaître un feu qui devint vite d'une taille respectable.
Les tentes furent rapidement montées, et le groupe s'installait pour un repos qui ne devait pas trop durer...


- Je sais que notre sommeil sera de courte durée, lâcha Yaemgo en lançant un fruit elfique à chacun de ses compagnons, mais il faudrait instaurer des tours de garde. Ce serait plus prudent... Qui veut commencer ?

Pour sa part, le jeune homme ne se cachait pas qu'il se serait volontiers reposé un bon moment. En effet, il menaçait de tomber de sommeil pratiquement à tout moment, et la magie nécessitait beaucoup de vigueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Jeu 1 Nov - 17:53

- Pour ma part, je viens de fournir beaucoup d'énergie, et voilà déjà trop longtemps que nous n'avons pas dormi. Je vous propose de bivouaquer, car nous sommes tous épuisés par les batailles que nous avons livrées.

Drako sourit. C'était la réponse qu'il attendait. À vrai dire, il se sentait pris d'une soudaine fatigue. Cela avait-il un rapport avec son étrange pouvoir ?

Le Voleur regarda avec étonnement Yaemgo sortir de sa sacoche trois galettes d'une teinte beige enroulées dans des feuilles d'arbre. L'élémentaliste mordit dans l'un des trois biscuits et sembla aussitôt reprendre de l'énergie. Il lança les deux autres à Darek et Drako. Ceux-ci les attrapèrent et écoutèrent avec curiosité le mage:

- Du Lembas, expliqua-t-il en mâchonnant sa part. Du pain de route elfique. Une bouchée peut rassasier l'estomac d'un être humain, ou du moins, lui redonner un peu d'énergie.

Joignant le geste à la parole, il fit un signe de la main, et, aussitôt, une flaque d'eau disparut, remplacée par de hautes flammes. L'Assassin était sûr que son compagnon n'aurait pu accomplir ceci quelques instants plus tôt. Il émit un sifflement admiratif. Ce pain elfique était décidément épatant.

Encouragé par l'énergie soudaine de l'élémentaliste, il mordit alors à belles dents dans son morceau de Lembas. Le goût n'avait en soi rien d'exceptionnel, mais le Voleur fut parcouru d'une extraordinaire d'allégresse en sentant ce flot d'énergie couler dans ses veines. C'était formidable ! Cela lui rappela qu'il n'avait pas dormi depuis plusieurs jours. L'excitation à l'idée de cette aventure l'avait empêché de trouver le sommeil, et il n'avait pas dormi plus de quelques heures en l'espace de ces quelques jours de voyage.

- Eh bien, je savais que les Elfes étaient un peuple étonnant, mais je n'aurais jamais imaginé qu'ils puissent fabriquer de tels produits ! dit Drako avec un étonnement mêlé d'admiration.

Ils montèrent rapidement leur tente, calant les sardines dans les interstices entre les dalles de pierre. L'ensemble fut vite dressé, grâce à l'aide des puissants muscles de Darek et à l'expérience de Yaemgo. Celui-ci leur distribua des fruits elfiques et prit la parole:

- Je sais que notre sommeil sera de courte durée, mais il faudrait instaurer des tours de garde. Ce serait plus prudent... Qui veut commencer ?

- Je veux bien prendre le second répondit Drako. Mais j'ai d'abord besoin d'un peu de repos. Et je pense que nous devrions un peu parler de cette aventure... Car pour le moment, j'ai risqué ma vie, mais je n'ai toujours pas aperçu ne serait-ce que l'ombre d'une pièce de bronze. Je croyais que tu savais ce que tu faisais en venant ici, Yaemgo, mais tout ce que tu as réussi à faire pour le moment, c'est nous mener droit dans un piège alors que tu étais sûr de toi. Tu ne nous as même pas parlé du maître de ce Donjon ! À qui appartenait donc la voix effroyable qui nous a menacés après notre combat contre les Ondins ?!

À présent, Drako sentait la colère affluer en lui. Jamais il n'aurait dû s'engager dans une telle aventure... Jamais ! Mais maintenant, il était trop tard.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 3 Nov - 14:55

Darek attrapa le morceau de Lembas que lui lançait Yaemgo, et le considéra un instant d'un regard peu convaincu.

- Je sais que notre sommeil sera de courte durée, mais il faudrait instaurer des tours de garde. Ce serait plus prudent... Qui veut commencer ?
- Je veux bien prendre le second tour de garde, répondit Drako. Mais j'ai d'abord besoin d'un peu de repos. Et je pense que nous devrions un peu parler de cette aventure... Car pour le moment, j'ai risqué ma vie, mais je n'ai toujours pas aperçu ne serait-ce que l'ombre d'une pièce de bronze. Je croyais que tu savais ce que tu faisais en venant ici, Yaemgo, mais tout ce que tu as réussi à faire pour le moment, c'est nous mener droit dans un piège alors que tu étais sûr de toi. Tu ne nous as même pas parlé du maître de ce Donjon ! À qui appartenait donc la voix effroyable qui nous a menacés après notre combat contre les Ondins ?!
- Je prends le premier tour de garde, grogna Darek, empêchant une éventuelle réponse cinglante de sortir de la bouche de Yaemgo.

Sans attendre la réaction des deux hommes, le colosse empoigna fermement sa hache et fit quelques pas... puis se rendit compte qu'il n'y avait aucune issue dans la pièce ; la trappe menant dans l'océan s'était refermée, la sortie par où ils étaient entrés était bouchée par l'éboulement. Il n'y avait nulle part où un éventuel agresseur pourrait rentrer.
Darek se retourna et croisa le regard de Yaemgo. Il secoua la tête en souriant, puis soupira. Finalement, il alla se poster contre un mur, laissant ses compagnons se disputer à propos de cette aventure et des dangers qu'ils couraient.

Au bout de quelques heures, alors que le Voleur et l'Elémentaliste dormaient dans leur tente et que Darek commençait à s'assoupir, assis contre un mur, le colosse entendit un bruit infime, ressemblant à un faible grattement. Il tendit l'oreille, ses sens désormais en éveil, mais n'entendit rien de plus. Le son avait été à peine perceptible, il n'était plus sûr de l'avoir entendu... Non, au final, il avait dû rêver. C'était son imagination, il n'avait rien entendu...

Tout d'un coup, il y eut un énorme fracas et Darek vit le mur d'à côté exploser littéralement, des blocs de roche volant dans la pièce avec une puissance phénoménale, entrant en colision avec les parois qui tremblaient sous le choc. Le géant plongea au sol pour éviter un bloc, roula sur le côté pour sauver sa vie et entrevit du coin de l'oeil un rocher de la taille de sa tête fondre vers la tente où se trouvait sans doute Drako, et, sans réfléchir, bondit en avant et parvint à attraper la pierre avant qu'elle n'entre en contact avec la tente. Sous le choc, il recula d'un pas, puis laissa tomber le bloc de roche.

Comme si le fracas assourdissant qui venait de se produire n'avait pas tiré Yaemgo et Drako de leur sommeil, Darek leur hurla de se réveiller. Ce ne fut évidemment pas nécessaire car une fraction de seconde plus tard, ils étaient déjà sortis de leurs tentes, contemplant le pan de mur qui venait d'exploser. Les roches avaient cessé de voler à présent, et un immense amas de poussière empêchait totalement de voir ce qu'il y avait derrière l'ouverture dans la paroi. À son grand soulagement, le colosse n'entendit aucun bruit d'eau. Empoignant fermement sa hache, aux côtés de Drako et Yaemgo, il attendit que quelqu'un ou quelque chose se dirige vers eux, à travers la poussière...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Lun 26 Nov - 0:19

Yaemgo observa les deux hommes en train de manger leur Lembas. Quelques mots s'échappèrent de la bouche de Drako, mais l'Elémentaliste ne l'écouta qu'à moitié.
Cependant, sa seconde phrase le frappa.


- Je veux bien prendre le second tour de garde, lança-t-il. Mais j'ai d'abord besoin d'un peu de repos. Et je pense que nous devrions un peu parler de cette aventure... Car pour le moment, j'ai risqué ma vie, mais je n'ai toujours pas aperçu ne serait-ce que l'ombre d'une pièce de bronze. Je croyais que tu savais ce que tu faisais en venant ici, Yaemgo, mais tout ce que tu as réussi à faire pour le moment, c'est nous mener droit dans un piège alors que tu étais sûr de toi. Tu ne nous as même pas parlé du maître de ce Donjon ! À qui appartenait donc la voix effroyable qui nous a menacés après notre combat contre les Ondins ?!

Yaemgo ouvrit la bouche, les yeux fendus, mais fut interrompu par Darek qui prenait la parole.

- Je prends le premier tour de garde, grogna le colosse.

Il était clair que celui-ci n'avait aucune envie de voir Drako et lui-même se disputer en plein milieu d'un donjon situé au coeur même de l'océan.
Ce qui était parfaitement compréhensible.
Le colosse sembla faire une moue étrange quand il vit que personne ne pouvait rentrer dans la pièce, et le jeune homme sourit
.

- Méfiez-vous des Ondins, Darek. Ils s'infiltrent partout...

Sur ces mots, il s'enferma dans sa couverture, et sombra immédiatement dans un sommeil profond, et rempli de rêves plus étranges les uns que les autres...

*Allongés dans l'herbe verte. Les étoiles brillaient de mille feux lors de cette fameuse nuit d'été. L'air était chaud, ni trop humide, ni trop sec. Deux jeunes gens étaient allongés dans l'herbe, côte à côte. Leurs yeux et toute leur attention étaient braqués vers le ciel lumineux.
En y regardant d'un peu plus près, on pouvait clairement voir un jeune homme allongé à côté d'une jeune fille. Une pente douce descendait vers une maison absolument éteinte pour préserver toute la beauté du firmament.
La jeune fille se tourna sur le côté et montra du doigt un ensemble d'étoiles, là-haut, tout là-haut...


- Et celle-ci, laquelle est-ce ?

La question était adressée au garçon qui plissa le front, sourit et répondit.

- Si je me souviens bien, c'est la Constellation du Phénix. Tu vois, on distingue ici les deux ailes, et le jet de flammes.

Un sourire complice s'installa entre les deux jeunes gens, quand tout explosa...*

...En un petit tas de briques fumantes, de poussière et d'eau. Yaemgo se leva précipitamment, et braqua les mains devant lui. Elles étaient entourées d'un halo oscillant entre le violet et l'argent.
La poussière en suspension retomba au sol, et quelques pierres roulèrent, pour laisser apercevoir...
Rien du tout.
Un grand et lourd silence tomba.
Quelque chose frétillait dans Yaemgo...
Quelques secondes s'écoulèrent, lentement... Puis, l'Elémentaliste éclata de rire. Un rire léger, aigu, comme de l'eau ricochant sur les pierres d'un torrent.
Il se calma, petit à petit.


- Eh bien, mes amis, je crains bien que nous nous soyons réveillés pour rien !

Son ton se fit soudain plus sérieux.

- Cependant, c'est un fait. Ce mur n'a pas explosé tout seul, et je vous propose de rejeter l'idée de retourner dormir. En avant, donc, et faites attention : l'auteur de ceci ne doit pas être bien loin.

Yaemgo chargea son sac sur son dos, lança un regard circulaire dans la pièce ronde et grillagée au sol, puis s'engouffra dans le trou béant du mur explosé.
Il n'avait pas vu l'ombre derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 28 Nov - 19:55

- Je prends le premier tour de garde, grogna nonchalamment Darek, coupant Drako dans son soudain élan de fureur contre Yaemgo.

- Méfiez-vous des Ondins, Darek. Ils s'infiltrent partout...

L'Assassin sourit au souvenir de ces créatures aquatiques, dont ils avaient facilement triomphé. Elles ne représentaient aucun danger pour eux. Mais Drako savait qu'il y avait dans ce Donjon d'autres monstres prêts à les tuer, bien plus féroces et puissants que des Ondins. La voix grave et sinistre du maître des lieux lui revenait sans cesse en tête. L'avertissement avait été clair:

"CES ONDINS N'ÉTAIENT QUE MES PLUS FAIBLES SERVITEURS ! VOTRE PÉRIPLE NE FAIT QUE COMMENCER ! ! ! HA HA HA ! ! !", avait tonné la voix.

Quelque chose n'allait pas. Drako le sentait. Il tenta de se remémorer avec exactitude les faits qui s'étaient déroulés depuis qu'il avait appris l'existence du Donjon jusqu'à présent.

Tout d'abord, il avait commencé à se battre contre Darek quand Yaemgo était intervenu, promettant à chacun d'eux ce qui leur tenait le plus à cœur: des monstres pour le Barbare, et de l'or pour le Voleur. Il était étrange que justement, ce Donjon leur offre ce dont ils rêvaient. D'autant plus que, s'il y avait bien eu des monstres, il n'y avait toujours pas eu la moindre piécette.

Ensuite, il avait prétendu qu'il s'agissait d'une vengeance; ses géniteurs auraient été assassinés par des créatures obscures. Drako voyait mal comment les parents de l'Élémentaliste avaient pu se faire tuer par des monstres enfermés depuis des siècles dans des Donjons éparpillés aux quatre coins de l'Empire, et dont l'existence n'était connu que de quelques pêcheurs de l'Archipel de Delugia. C'était possible, mais douteux. Drako restait sceptique.

Ensuite, ils avaient fait route jusqu'au Donjon à bord du Feu de l'Océan, une embarcation qu'ils avaient volée à un marin après l'avoir tué. Ici, rien de suspect, à cela près que Yaemgo avait expulsé un intrus hors du bateau en prenant une voix plus aigüe que de coutume, comme s'il était soudainement devenu hystérique., suite à quoi l'inconnu avait hurlé un nom que Drako n'avait pu entendre à cause du vent et des vagues. On pouvait toujours mettre cela sur le compte d'une quelconque insulte ou malédiction.

Enfin, Yaemgo les avait menés tout droit dans un piège, sans hésiter un seul instant, alors qu'il prétendait connaître ce Donjon. Et il ne leur avait même pas parlé du maître de ce château. S'agissait-il d'un Vampire, d'un Fantôme ?

Darek avait coupé Drako dans son élan de colère, mais tôt ou tard, Yaemgo aurait à répondre de tout cela. Car les indices s'accumulaient et contribuaient tous à faire de l'Élémentaliste un manipulateur aux obscurs motifs.

Je n'aime pas ça... songea Drako. Je n'aurais pas dû m'engager si vite dans cette aventure. En fait, je ne sais même pas dans quoi je me suis embarqué.

Le Voleur ne pouvait fier ses craintes à personne, même pas à ses compagnons. Il pensait pouvoir faire confiance à Darek, mais leurs récents différends le retenaient tout de même de lui confier ses doutes.

Finalement, il n'avait même pas pu discuter du pouvoir qui s'était manifesté lors du combat contre le Léviathan avec ses compagnons. Et il valait mieux que toute conversation s'arrête ici, car la tirade de Drako avait instauré une atmosphère tendue entre les trois hommes.

Remuant ses sombres pensées dans son esprit songeur, l'Assassin, allongé près du feu, là où l'humidité s'était estompée, il finit par s'endormir.


Le petit enfant, porté par les puissants bras de son père, ses petites menottes atour du cou de son géniteur, rit joyeusement, amusé, comme son père le balance de gauche à droite avec une cadence de plus en plus élevée. À côté d'eux, la mère, souriante, est assise, ravie de voir son mari et son fils unis devant elle. C'est une famille pauvre, mais unie, et heureuse.

- Papa ! dit lentement l'enfant de son attendrissante voix fluette.

- Il est l'heure de se coucher, Drako ! répond le père, toujours souriant, en le déposant sur un matelas de plumes. Bonne nuit, mon fils !

- Oui, dors bien, Drako... renchérit la mère de sa voix mélodieuse et envoûtante.

La mère se lève, repousse ses longs cheveux bruns ondulés derrière ses oreilles d'un geste de la main, puis dépose un baiser sur le front de son fils. Puis, après s'être assurée que son Drako s'endort, elle se retire d'un pas grâcieux, et se glisse derrière son époux, le prenant par la taille et le serrant contre elle. Le mari se retourne, pose une main dans le dos de sa femme, et laisse courir la seconde sur ses fesses rebondies. Il se laisse embrasser dans le cou, sentant les seins ronds et bien formés de sa femme contre son torse. Puis il approche ses lèvres de celles de sa compagnes, et leurs langues s'unissent, s'entremêlent dans une danse sensuelle et passionnée.

- Je t'aime, ma chérie...

- Je t'aime aussi... Mais je veux que tu me promettes que, s'
ils arrivent, tu ne te préoccuperas pas de moi, mais seulement de Drako.

- Je te le promets.

Un coup à la porte retentit, interrompant leur conversation amoureuse. Les deux amants retiennent leur souffle.

- Va cacher Drako. Je les retiendrai pendant ce temps, chuchote sèchement le mari, luttant pour garder son calme.

Sans un mot, la femme s'empare de l'enfant, qui en réalité, a observé toute la scène. Son père le caresse une dernière fois, puis la mère s'éloigne.

Soudain, un craquement sonore. La porte s'est brisée. Le père pousse un hurlement. Son corps s'entoure d'une aura rouge, la température de son corps augmente. Ses muscles gonflent, ses vêtements se déchirent. Il s'empare d'une épée à deux mains posée sur un meuble et se met en posture de combat, attendant ses adversaires. C'est la dernière fois que Drako voit son père.

Sa mère se dirige vers la porte située à l'arrière de la maison. Elle tire sur ses haillons de façon à dégager ses seins ronds, que Drako s'empresse de sucer pour absorber goulûment le lait dont ils sont plein. La peau de sa mère est si douce, ses seins si confortables. Il ne sait pas que c'est la dernière fois que sa tête y repose.

- Maman, on va où ? demande le garçonnet d'une voix naïve.

- Nous allons rendre visite à notre voisin. Je vais te laisser chez lui. Car ton père et moi devons partir.

- Ah bon ? Mais pourquoi ? Et vous revenez quand ?

- Nous partons en voyage parce que... Anathor nous appelle. Mais nous serons toujours là, au fond de toi. Mais maintenant, tais-toi. Tu dois te reposer.

Et l'enfant se rendort. Il est rassuré. Après tout, sa mère le lui a bien dit. Ils seront toujours là.



Drako faisait ce rêve depuis son enfance. Mais pour la première fois, il comprit.

Et un fracas retentit. Un pan de mur vola en éclats. Et un tas de débris s'abattit sur la tente en une pluie meurtrière.

Drako sortit immédiatement de la tente, suivi par Yaemgo, dont les mains étaient entourés d'une aura entre le violet et l'argent. Il entendit Darek hurler pour les prévenir, mais c'était inutile, ils étaient déjà là. Il vit le colosse tituber et lâcher un pierre qui tomba sur le sol, ébranlant la pièce. Il venait certainement de les sauver d'une mort certaine.

Et, la poussière retomba par terre en une épaisse pellicule grisâtre, laissant les trois hommes contempler... Rien. Il n'y avait rien ni personne.

- Eh bien, mes amis, je crains bien que nous nous soyons réveillés pour rien !

Drako jugea cette note d'humour plutôt déplacée mais ne dit rien. L'Élémentaliste aimait l'ironie, on ne pouvait rien y changer.

- Cependant, c'est un fait. Ce mur n'a pas explosé tout seul, et je vous propose de rejeter l'idée de retourner dormir. En avant, donc, et faites attention : l'auteur de ceci ne doit pas être bien loin.

Et, tous trois, ils s'aventurèrent donc dans la pièce que le trou béant leur permettait d'explorer.

Aucun d'eux ne songea à regarder derrière lui.
Aucun d'eux n'aperçut la silhouette qui les guettait.

Drako regarda autour de lui. Le lieu dans lequel ils se trouvaient n'était pas éclairé. Yaemgo remédia à ceci d'une incantation, révélant des rangées et des rangées d'étagères emplies de livres.

- Mais... c'est... c'est une bibliothèque labyrinthe ! bredouilla Drako.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 5 Jan - 2:25

Darek haussa un sourcil en contemplant l'immensité littéraire qui s'étalait tout autour de lui : des livres, un océan de livres, des rangées d'ouvrages poussiéreux alignés sur une infinité d'étagères à perte de vue dans le long couloir de pierre.

Décidément, il ne comprenait plus grand-chose à cette aventure et commençait à se demander dans quoi il s'était engagé.

Il n'eut pas le temps, toutefois, de pousser davantage ses reflexions ; un son, ressemblant à un grattement, venait de retentir dans son dos. Le colosse fit volte-face, brandissant sa hache. Mais il mit quelques secondes pour localiser l'origine du bruit : il s'agissait d'un long tentacule sombre, bleuâtre et visqueux, qui rampait lentement contre les roches du mur, entre deyx étagères, semblant provenir des fins interstices entre les pierres. Bientôt, d'autres tentacules de la sorte sortirent des fissures et commençèrent à se propager sur les parois.

Une petite pierre roula sur le sol avec un bruit qui résonna dans le couloir. Darek leva les yeux et eut juste le temps d'apercevoir une ombre se glisser sur le mur. Celle-ci disparut comme elle était venue.

Le géant, qui n'était pas vraiment à son aise avec ce genre d'ennemis invisibles et mystérieux, empoigna fermement sa hache, avisa les tentacules qui continuaient de se multiplier sur les parois et eut envie de les trancher à grands coups de hache, mais il jeta plutôt un coup d'oeil à ses deux compagnons, semblant leur demander leur avis sur ce nouvel obstacle.



[HRP : un petit retard pour ma réponse, mais bon, pas trop méchant quoi.^^]

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 5 Jan - 14:23

[ Nooon... Juste 1 mois et demi, rien de bien méchant ^^ ]

Une bibliothèque...
Et, par le sang des Anciens, quelle bibliothèque ! Gigantesque, énorme, il n'en avait jamais vu de pareille ! Plusieurs châteaux d'Adéroïc seraient aisément rentrés dans cette pièce !
Et pourtant... Ils devraient le traverser, ce labyrinthe, et il n'était sûrement pas question de toucher au moindre ouvrage, de peur qu'une boule de feu leur explose à la figure. Et de toute façon, Yaemgo était sûrement de l'équipée le plus à-même de juger ces livres, étant le mage du groupe.
Aussi, alors qu'il s'apprêtait à s'engager dans le labyrinthe, Darek, le colosse, se retourna d'un coup, sa lourde hache à deux mains fermement empoignée.

Une pierre roula doucement... Une ombre...
Si Darek était sur ses gardes, tout le groupe s'était préparé au combat. Le géant leur envoya un coup d'oeil, auquel l'Elémentaliste répondit par un signe de tête. Lentement, il s'avança jusqu'à se retrouver aux côtés du colosse...
Le mage ne s'embarassa pas de feu, ou de soleil. Il crééa simplement une lumière pure qui illuminait l'endroit comme en plein jour, sans avoir de source particulière.
Un tentacule, qui passait rapidement, se contracta et tomba à terre, cherchant à se protéger de la lumière. Mais ce fut une forme bien plus imposante qui s'approchait désormais, repérée par la clarté magique...
Un gigantesque poulpe, mesurant facilement cinq ou six mètres ! D'innombrables tentacules partaient de son corps visqueux et gluant, fortement élastique ou devait ricocher la plupart des armes les moins puissantes. Le monstre avait une dizaine d'yeux, tous crevés, d'où suintait un liquide blanchâtre semblable à du pus, et le bout de ses appendices étaient à coup sûrs empoisonnés d'une façon ou d'une autre. Il jeta un coup d'oeil vers les petites dagues de Drako et sur l'énorme hache de Darek.
Un mince sourit se forma sur son visage blanchâtre. Les combats reprenaient...
"Ces ondins n'étaient que mes plus faibles serviteurs..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 6 Jan - 16:50

La bibliothèque était plongée dans l'obscurité, et les yeux de Drako ne lui permettaient que de distinguer de façon peu nette les rangées d'étagères qui s'offraient. Soudain, alors que le silence s'abattait sur le groupe, et que seul le bruit régulier de trois succinctes respirations angoissées demeurait audible, une pierre roula, brisant un calme presque rituel, accentuant une tension paralysante.

Pourtant, chacun d'entre eux réagit: Darek, le premier, dégaina sa hache; Drako, lui, saisit de la main droite son épée courte, et de la gauche l'un de ses petits couteaux de lancer, aiguisés à la perfection; Yaemgo, enfin, fit naître une grande lumière qui inonda la bibliothèque, éclairant la moindre zone d'ombre, le moindre recoin obscur, et révélant...

Un poulpe ? Drako réprima un haut-le-cœur en découvrant l'immondice de cette créature. Une peau grasse et huileuse, parsemée d'énormes ventouses... De longs tentacules, horribles expansions de cette abomination... Et plus encore que la vue, pourtant déjà écœurante, de cette créature, le pire demeurait l'odeur qui l'accompagnait. Des relents de pourriture, mélangés à de l'eau de mer, à du poisson et à des fruits de mer...

Drako n'était pas vraiment à l'aise avec ce genre de choses. Surtout dans de telles proportions. Il blêmit, tandis que le monstre se mettait à ramper vers lui et le reste de son équipée. Ses couteaux de lancer ne pourraient que glisser sur cette peau grasse, et son épée courte ne serait pas beaucoup plus efficace.

La hache de Darek, elle, avait toutes ses chances: le colosse avait déjà tranché le bout d'un appendice. Mais ce n'était pas suffisant. Le poulpe faisait pleuvoir sur Darek une kyrielle de coups de tentacules, que celui-ci avait du mal à parer et esquiver.

Alors que Darek et le poulpe approchaient d'une étagère, Drako se mit à hurler:

- Darek ! Pousse-toi, vite !

Tandis que le colosse, ne comprenant pas, reculait malgré tout, Drako passa son couteau de lancer à sa main droite, et l'envoya en direction d'un épais grimoire à la couverture rouge, où il se ficha profondément.

Aussitôt, une gigantesque explosion se produisit, beaucoup plus grosse que le Voleur ne l'avait escompté. Celui-ci vit la scène se dérouler au ralenti, comme si les secondes s'étaient étirés en d'interminables minutes. Lentement, il vit les flammes s'approcher de Darek, et l'envelopper, meurtrières, telles un épais manteau. Les larmes montèrent aux yeux de Drako, subtil mélange de colère, de haine, de tristesse... Il s'en voulait déjà d'avoir lancé ce maudit couteau. Mais il s'en voulait encore plus d'avoir écouté les paroles mielleuses de Yaemgo, leur promettant gloire et fortune.

- YAEMGO ! hurla-t-il, inondé par le désespoir. De l'eau ! VITE ! DE L'EAU ! ! !

Alors, une sinistre voix emplit la bibliothèque, la même que celle qui s'était exprimée après leur combat contre les Ondins.

- JE VOUS AVAIS PRÉVENUS ! HA HA HA ! CELA NE SERT PLUS À RIEN DE LUTTER, VOTRE CAMARADE EST DÉJÀ MORT EN VOUS MAUDISSANT !

La voix se transforma en un rire maléfique, démoniaque, et en cet instant, oubliant la peur, la terreur, Drako aurait tout donné pour se retrouver face à ce fichu Maître du Donjon, et lui administrer une bonne correction. Mais c'était impossible. Tout comme il était impossible de revenir en arrière. Alors, le Voleur se jeta dans les flammes, cherchant à secourir Darek...

... Ou à trouver la mort à ses côtés.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par Drako le Jeu 26 Juin - 15:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 6 Jan - 22:40

Le combat contre le poulpe faisait rage, mais, petit à petit, le monstre commençait à prendre l'avantage de la bataille, et à gagner contre les aventuriers, pourtant acharnés à vaincre.
Les assauts se faisaient de plus en plus violents. Darek distribuait des coups de haches partout autour de lui, et manqua plus d'une fois de toucher Yaemgo. Pourtant, son arme n'attaquait que peu la peau gélatineuse du monstre qui ne semblait même pas ressentir qu'il était attaqué par des assauts très puissants.
La jeune Elémentaliste, lui, s'acharnait à lancer des sortilèges qui rebondissaient contre la peau du monstre comme des pierres contre un mur de gelée. Les sorts éclatait parfois sur les murs, parfois s'écrasait au pied d'un des trois compagnons.
D'ailleurs, Yaemgo ne distinguait pas vraiment Drako dans le combat, mais il devait être derrière à lancer quelque dague ou à chercher quelque stratagème...
Pour battre ou fuir ?
Sa première hypothèses fut confirmé quand il vit un éclair argenté se diriger vers un livre rouge. Comme au ralenti, il fut le couteau voler vers l'ouvrage, et sa bouche s'ouvrit dans un cri muet quand il l'eut reconnu.
Puis tout explosa.
Le feu se propagea partout, plus puissant que le plus puissant des sortilèges élémentaire de Yaemgo. L'Assassin avait déclenché l'invocation retenue dans ce livre presque légendaire, aujourd'hui détruit.
Comment pouvait-on faire disparaître ainsi une arcane emplie d'une telle puissance ?
En tout cas, les flammes étaient partout, enveloppaient tout. Les livres, les murs, le poulpe à moitié fondu, Darek...
Darek ?!

- YAEMGO ! De l'eau ! VITE ! DE L'EAU ! ! !

C'était la voix de Drako... Mêlée à une autre voix, venue de partout et de nulle part, une voix terrifiante, se terminant par un gigantesque rire de sadisme pur...

- JE VOUS AVAIS PRÉVENUS ! HA HA HA ! CELA NE SERT PLUS À RIEN DE LUTTER, VOTRE CAMARADE EST DÉJÀ MORT EN VOUS MAUDISSANT !

Le sang de Yaemgo ne fit qu'un tour. Le regard empli de rage, et les muscles tendus par la chaleur, la peur et la haine, il incanta. Quelques syllabes prononcées rapidement, et une gigantesque trombe d'eau glacée s'abattit sur l'équipée et le monstre, pendant plusieurs secondes, éteignant la totalité du feu. Ce n'était pas un filet d'eau, une tornade aquatique ni même une cascace, c'était simplement une gigantesque masse aqueuse venue de nulle part.
Le pouvoir du jeune homme s'était légèrement emballé.
Une grande explosion se fit entendre; le monstre avait implosé sous l'effet du changement de température, car il avait été bien plus exposé aux flammes que Darek.
Epuisé, le jeune Elémentaliste trouva tout de même un peu de force au fond de lui.

- Darek ! Drako !

Ils avaient sans doute survécus...
Oui, bien sûr... Cela ne faisait aucun doute... Le monstre était mort, et Darek allait très bien... Ils pourraient bientôt reprendre leur route...
Du moins, le jeune homme essayait de s'en convaincre, au fond de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 12 Jan - 18:46

Lorsque Drako lui cria de reculer, Darek obéit et fit trois pas en arrière. Il regarda avec étonnement le voleur projeter sa dague contre un des livres sur l'étagère...

Au moment où elle se ficha dans le cuir épais, l'ouvrage explosa d'un coup ; la déflagration s'étendit sur un périmètre bien trop large, et le colosse comprit trop tard qu'il n'avait pas assez reculé.
Dans un mouvement purement défensif et instinctif, il brandit sa hache devant lui, s'y aggripa de toute ses forces, banda ses muscles, et ferma les yeux. Il allait mourir, il le savait, les flammes l'enveloppaient de toutes parts, il sentait déjà le feu ardent lécher sa peau, brûler ses bras...

Mais au bout d'un instant, il se dit que la mort était longue à venir. Il avait toujours pensé que finir ses jours brûlé vif était tout de même une expérience plus douloureuse... mais peut-être était-il déjà mort ?

Il résolut finalement d'ouvrir les yeux. Au début, il ne comprit pas tout à fait s'il était vivant ou mort.
Il empoignait toujours sa hache fermement devant lui, mais les lames de son arme étaient devenues rouges et brillaient intensément. L'acier n'avait pas fondu...
Tout autour de lui, le feu persistait, les flammes tourbillonnaient, mais elles ne pénétraient pas au delà du champ de protection qu'offrait sa hache brandie. Les lames rougeoyaient puissamment, mais le métal ne se ramolissait pas...

Puis, tout à coup, une trombe d'eau se déversa sur Darek, éteignant les flammes sur le coup, déséquilibrant le géant.
Celui-ci, étendu sur le sol, se redressa sur les genoux et toussa, suffoqua ; il recracha l'eau qu'il avait dans les poumons, et, épuisé, s'écroula à nouveau sur les dalles de pierre.

Il avait laché sa hache en tombant ; elle se trouvait tout près de lui. Les lames avaient repris leur aspect normal, leur éclat parfait d'argent poli, sans aucune ébréchure sur le métal.
Saisissant le manche, Darek attrapa son arme et toucha les lames ; elles étaient redevenues froides.

Le colosse se releva avec difficulté. Sa cuirasse avait brûlé dans son dos, calcinant sa peau ; ses bras, ses jambes et ses cheveux étaient roussis. Il souffrait, mais il avait survécu. Sa hache avait réagi comme lors de sa rencontre avec Slyve Erif qui avait voulu le tuer...

Darek regarda autour de lui. Ses compagnons étaient toujours vivants, mais paraissaient épuisés, surtout Yaemgo qui semblait avoir dépensé une grosse partie de ses pouvoirs. Le poulpe gisait par terre, mort.

Alors, le géant se dit qu'ils avaient triomphé d'un obstacle supplémentaire dans ce donjon, mais la mort ne l'avait toujours pas rattrapé et ils n'étaient toujours pas sorti de cette tour maudite...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Ven 27 Juin - 1:17

Drako vécut les secondes les plus longues de sa vie tandis que les flammes dévastatrices du grimoire pourléchaient sa peau, embrassaient sa chair, aspiraient sa vie... Privé de tout repère, seule la crainte de perdre un ami lui permettait de continuer à avancer, bravant la souffrance. Peu à peu, le désespoir gagnait le Voleur, élaguant sa volonté. Ses forces le quittaient, de même que son courage. Il ne pouvait continuer. Trop de douleur... Que diable lui avait-il pris de s'engager ainsi dans ce brasier ? Il avait signé son arrêt de mort en s'élançant de la sorte à travers les flammes ardentes.

L'Assassin sombrait. Plus rien ne le retenait à la vie. Les flammes n'avaient qu'à l'emporter, personne ne pleurerait sa mort. Ni Darek, ni Yaemgo, ni personne d'autre. Les seuls individus l'ayant jamais porté dans leur cœur avaient déjà été emportés par le triste vent de la mort. Il était temps pour lui des les rejoindre... de rejoindre ses parents.

Non, ça ne pouvait pas finir comme ça. Pas maintenant, alors qu'il avait trouvé deux compagnons avec qui il partageait la plus extraordinaire des aventures. Il les connaissait depuis peu, mais ce qu'ils avaient vécu ensemble les rendait plus proches que des amis de longue date. Il devait puiser dans ses réserves, trouver la force de lutter pour survivre, pour partager encore quelques moments avec Darek et Yaemgo, pour profiter un peu de ce que l'on appelait l'"amitié", l'apprécier, la savourer, la déguster. Et pour que le sacrifice des personnes qui l'avaient chéri ne soit pas vain, pour que, où qu'ils soient, leur conscience soit tranquille, que leur âme repose en paix. Il devait trouver cette force.

Drako s'abandonna au pouvoir. La fatigue et la souffrance disparurent, et la force coula de nouveau dans ses veines à l'état pur. Une aura rouge nimba son corps. Il était Berserk. Il poussa un hurlement sauvage. Rien ne le retenait plus à présent. Il pouvait partir, sauver Darek, et même continuer à vivre. Il n'avait plus peur de rien. Plus de craintes, plus de doutes. Seulement une certitude. Il allait vivre.

Le Voleur ouvrit les yeux. Il ne craignait plus le feu, il pouvait voir à nouveau. Il se mit à courir à grandes foulées à travers ce brasier. Où Darek pouvait-il bien être ? La réponse lui vint lorsqu'il aperçut entre les flammes un reflet rouge vif. Il plissa les yeux et... Non, ce qu'il voyait là était impossible. Le titan se dressait, imposant, semblant invulnérable au feu. Sa hache était entourée d'un halo rougeâtre, et semblait aspirer les flammes ? Non, c'était impossible. Une simple hache ne pouvait pas faire ça. Pourtant...

Le fil de ses pensées fut interrompu par une gigantesque trombe d'eau qui survint de nulle part et éteignit complètement les flammes. Yaemgo avait terminé son incantation. Tout le monde était sain et sauf. Ils avaient réussi.

À bout de force, Drako perdit conscience.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Donjon de Delugia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Donjon des mouettes, récapitulatif hystérique des articles
» BOSS Donjon 5
» DDN : Donjon De Naheulbeuk
» Nouvelle partie de Donjon & Dragons 3.5
» Tournoi en double au Donjon 25 Fevrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire d'Aderigan :: L'Océan des Ondins :: L'Archipel de Delugia :: Donjon de Delugia-
Sauter vers: