L'Empire d'Aderigan

En Aderigan, chaque homme est libre... Au détriment des autres.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Donjon de Delugia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Ven 27 Juin - 13:29

Yaemgo, après avoir lancé sa puissante incantation, tomba à terre, assis, se retenant par ses mains. Le poulpe était calciné, et, selon toute vraisemblance, ses compagnons l'étaient aussi. Avait-il réagi trop tard ? Avait-il été trop lent ? Pas assez puissant ? Pas assez prévoyant ?

Etrangement, ce ne fut pas la tristesse de ses compagnons perdus qui l'envahit, mais plutôt une sorte de rage. Lindörm, le démon qui se nichait dans le creux de son âme, prenait une part de son esprit.
La vie de ces deux mortels n'avaient que peu d'importance... Mais il avait
besoin d'eux ! Seul, il ne pourrait jamais accéder à ce qu'il cherchait... Et dire qu'il y avait encore trois temples après celui-ci... Il allait devoir trouver d'autres personnes crédules, c'était trop bêtes ! Ceux-ci étaient pourtant parfaits...
Etaient.
Maintenant ils étaient morts.
Carbonisés.

L'Elémentaliste ouvrit les yeux. Ceux-ci s'agrandirent, à la façon de ceux des chats. C'était impossible ! Il... Ils... Comment...? Lui-même était le seul à ne aps avoir été plongé au coeur des flammes, il avait donc peu risqué sa vie, mais le géant Darek s'était retrouvé au milieu du tourbillon et l'autre, l'Assassin Drako avait plongé dans le feu à sa rescousse -ce qui était une bien étrange réaction- et Yaemgo ne l'avait pas vu en ressortir.
Personne ne pouvait résister à une telle intensité de chaleur !

Et pourtant, ils étaient là. Darek, debout, apparemment pas trop secoué par les évènements, sa hache dans la main qui semblait lui étrangement. A part sur son armure et sur ses cheveux, il n'avait que peu de traces de brûlures, ce qui était absolument invraisemblable.
Drako avait eu moins de chances. Le jeune mage s'approcha du corps à terre en lançant un regard inquiet vers le géant. A genoux devant lui, il observa qu'il respirait encore, comme s'il dormait. Il prit son poignet : le pouls était régulier.
Dans le doute, il souleva les paupières du jeune Voleur.

Yaemgo fit un bond en arrière. Entièrement rouges.
Ses yeux étaient entièrement rouges.
Qu'est-ce que...

En essayant d'oublier ce qu'il venait de voir, le jeune homme sortit d'une sacoche qui pendait à son côté une petite fiole remplie d'un liquide rosé, et il introduisit la moitié de cette potion dans la bouche de Drako. Cette substance le réveillerait en sursaut dans quelques instants. En attendant l'effet, Yaemgo s'allongea à terre, et s'accorda un peu de repos.


Dernière édition par Yaemgo le Sam 8 Nov - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Ven 27 Juin - 18:59

Le dos et les jambes de Darek lui brûlaient. Il n'avait encore jamais expérimenté la douleur due au feu, et découvrit qu'avoir les chairs calcinées n'était vraiment pas agréable. Lentement, il fit un tour sur lui-même et regarda autour de lui, afin de constater l'état de ses compagnons.

Il comprit immédiatement que ses quelques brûlures n'étaient rien comparées aux blessures de Drako. Le voleur était étendu près de lui, et semblait évanoui. Son corps était brûlé de toutes parts, ses vêtements étaient troués et il n'en restait presque rien. Le colosse ne l'avait pas vu s'engager dans le brasier quelques secondes plus tôt...

Yaemgo, quant à lui, n'arborait pas vraiment de traces de brûlures, mais semblait véritablement épuisé. Darek ne connaissait rien à la magie, mais apparemment, lancer des sorts s'avérait aussi fatiguant que de combattre avec des armes. L'élémentaliste s'approcha d'un pas traînant vers Drako, lui ouvrit les paupières et fit un brusque bond en arrière.

Qu'est-ce qu'il lui prend ? s'interrogea Darek en fronçant les sourcils.

Mais le mage se reprit immédiatement et, faisant comme si rien ne s'était passé, il fit boire un liquide de couleur rosée à Drako, puis alla s'allonger, fera les yeux et s'assoupit.


Le colosse considéra ses deux compagnons allongés, puis haussa les épaules et s'assit à même le sol, attendant que l'un des deux se réveille. Lui-même n'était pas très fatigué ; de toute façon, la douleur de ses blessures, certes légères, l'aurait empêchée de trouver le sommeil. Il patienta donc de longues minutes dans cette position, pensant à tout ce qu'ils avaient accompli tous les trois depuis le début de leur aventure. Il se demanda également pourquoi Drako avait-il spontanément plongé dans le brasier ardent juste après l'avoir provoqué... c'était une attitude étrange de la part de cet assassin...

Il n'eut pas le temps de poursuivre ses interrogations morales ; le voleur venait juste de reprendre conscience. Drako se redressa et toussa longtemps, puis il gémit silencieusement en serrant les dents.
Le géant s'approcha de lui et jeta un coup d'oeil à ses blessures : il était sérieusement amoché. Sa peau était boursouflée de partout, des cloques énormes s'étaient formées sur son corps...
Darek ne put s'empêcher de compatir pour lui ; ses brûlures étaient largement plus importantes que celles du colosse, et vu la douleur qu'il éprouvait lui-même, il n'osa même pas imaginer la terrible souffrance physique que devait ressentir Drako.

Le géant se tourna vers Yaemgo.

- Dis-moi, mage, tu n'aurais pas un petit tour de magie disponible pour réparer ses blessures ? Regarde dans quel état il est.... il ne pourra jamais continuer avec de telles lésions...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 8 Nov - 1:01

Lorsque Drako reprit conscience, la première chose qu'il ressentit fut une douleur fulgurante à travers tout son corps. Il souleva au prix d'immenses souffrances ses paupières boursoufflées et essaya de relever la tête... sans succès.

À côté de lui, Darek et Yaemgo n'avaient pas remarqué qu'il avait ouvert les yeux.

- Dis-moi, mage, tu n'aurais pas un petit tour de magie disponible pour réparer ses blessures ? Regarde dans quel état il est.... il ne pourra jamais continuer avec de telles lésions...

Drako tourna douloureusement la tête dans leur direction. Curieusement, aucun des deux ne semblait avoir été atteint par les flammes. De son côté, si l'étrange faculté qu'il avait développée l'avait protégé de la douleur un temps et lui avait certainement évité des brûlures fatales, les conséquences de son acte de folie lui retombaient lourdement dessus. Jamais le Voleur n'avait connu pareille souffrance.

- Tiens, le voilà éveillé, constata Darek en se tournant vers lui.

Drako essaya de parler mais seul un faible murmure s'échappa de sa bouche. Ce n'est qu'à grand-peine qu'il parvint à chuchoter:

- Fais quelque chose, Yaemgo ! La douleur est trop intense...

Sa tête bascula et il sombra à nouveau dans l'inconscience.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 8 Nov - 17:00

Yaemgo ouvrit les yeux au moment où l'Assassin reprenait ses esprits : celui-ci se redressa en position assisse et fut pris d'une quinte de toux, puis il grinça des dents silencieusement.
Le jeune homme le força à se rallonger et arracha le haut du vêtement de Drako en s'efforçant de ne pas enlever de la chair en même temps. Une fois qu'il eut fini, il siffla entre ses dents.


- Eh bien, vous êtes salement amoché, Maître Voleur, lança-t-il.
- Dis-moi, mage, tu n'aurais pas un petit tour de magie disponible pour réparer ses blessures ? demanda Darek. Regarde dans quel état il est.... il ne pourra jamais continuer avec de telles lésions...

Yaemgo observa tour à tour le colosse, puis Drako qui lui lança un regard presque suppliant et murmura quelques mots.

- Fais quelque chose, Yaemgo ! La douleur est trop intense...

De nouveau, l'Elémentaliste regarda d'un air inquiet les blessures faramineuses infligées à l'Assassin et se gratta la nuque en fouillant dans sa sacoche brune. Il en sortir une petite fiole rempli d'un liquide bleuâtre qui fuma légèrement quand il ôta le bouchon de liège.
Il haussa les épaules.


- Je ne peux pas soigner vos blessures avec les potions et les "petits tour de magies" -il lança un regard assassin à Darek- que j'ai à portée de main, mais commencez par boire ceci, dit-il en approchant la fiole de la bouche de Drako. Cela soulagera quelque peu la douleur, mais le goût est exécrable. Allez-y. Je vais chercher quelque chose.

Tandis qu'il faisait boire à l'Assassin les dernières gouttes du breuvage, son esprit tournait à toute allure : ni l'enchantement de la Flamme Blanche ni la potion de soin mineure ne suffirait... Ce qu'il lui aurait fallu, ç'aurait été des livres...
Puis il se frappa le front. Quel idiot ! Il se trouvait dans une bibliothèque géante ! Il se leva et s'approcha d'un rayonnage, en grommelant quelque chose qui ressemblait à "idiotie... héroïsme... pas idée...".

Rapidement, Yaemgo invoqua un petit être d'une dizaine de centimètres de haut, composé d'une peau ressemblant à de l'écorce et d'une feuille sur le haut du crâne. L'invocation lévitait à quelques centimètres du sol.
L'Elémentaliste lui chuchota quelques mots, et l'apparition fila entre les rayonnages. Quelques minutes passèrent, et elle revint en portant un gros livre vert et blanc, poussièreux au possible.
Il l'ouvrit, et finit par trouver la page qu'il cherchait : le jeune homme fronça les sourcils en lisant la page, puis se retourna vers le grand blessé.


- Drako, veuillez ne pas bouger : ce que je dois dire est assez long et difficile. Vous, Darek, efforcez-vous d'éviter de faire quelque bruit que ce soit.

Ayant dit cela, il s'éclaircit la gorge et traça un pentacle à la craie vert pâle autour de l'homme à terre, et entreprit de lire toute l'incantation : elle était dans une langue gutturale aux intonations rauques et râpeuses. Quand ce fut fini, le pentacle luit doucement, puis redevint normal. Les plaies et les brûlures de Drako commencèrent doucement à se refermer et les cloques disparaissaient très lentement.

- Ne bougez surtout pas, Drako... précisa l'Elémentaliste. Maintenant, si vous le permettez...

Le jeune homme se cala le dos contre un mur de pierre et ferma les yeux. Le soin de Drako devrait durer quelques dizaines de minutes, après quoi le groupe se remettrait en route... Ils avaient déjà perdu suffisamment de temps.


Dernière édition par Yaemgo le Mar 11 Nov - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Sam 8 Nov - 20:16

Drako reprit conscience tandis que Yaemgo versait un liquide au goût infâme dans sa bouche. Il eut une quinte de toux et faillit s'étouffer mais se reprit vite. La douleur était toujours présente mais moins intense que précédemment. Le Voleur fit cette fois un effort pour rester pleinement éveillé.

Le groupe se trouvait toujours dans la grande bibliothèque, et Drako s'en voulut en pensant que c'était lui qui les empêchait de progresser dans le Donjon. Il souhaitait s'excuser auprès de ses compagnons, mais, trop faible pour s'exprimer, il préféra économiser ses forces.

Yaemgo, penché sur lui, semblait chercher un moyen de guérir ses brûlures, tandis que Darek marchait nerveusement de long en large, sa hache entre les mains. Cette vision l'accabla, renforçant son sentiment de culpabilité.

C'est alors que l'ironie de son sort le frappa. Il n'avait pas hésité à plonger dans les flammes pour sauver son compagnon, bravant la douleur et repoussant la fatigue, et c'était maintenant lui qui se retrouvait à l'article de la mort alors que Darek, exempt de toute brûlure, était en pleine forme.

Soudain, Yaemgo appliqua violemment sa main sur son front, sans doute frappé par une évidence. Il s'approcha d'un rayonnage en grommelant et prononça quelques mots dans une langue que Drako ne connaissait pas. Aussitôt, un minuscule être flottant surgit de nulle part. Son corps semblait avoir été taillé dans l'écorce et une feuille reposait sur son crâne. L'élémentaliste murmura quelque chose à son attention, et l'être - sans doute un esprit de la forêt -, s'aventura à travers les rayons labyrinthiques de la bibliothèque, apparemment à la recherche d'un livre.

Bon sang ! Mais que fait-il ?! Ce n'est pas le moment de lire ! songea furieusement Drako, incapable de faire autre chose que penser.

La réponse à ses interrogations muettes arriva quelques minutes plus tard lorsque que la créature invoquée par Yaemgo revint avec un vieux livre vert et blanc. L'élémentaliste l'ouvrit et le feuilleta quelques instants avant de s'arrêter à la page qui l'intéressait. Il lut avec attention, puis fouillant dans sa sacoche et en sortit une craie vert pâle.

- Drako, veuillez ne pas bouger: ce que je dois dire est assez long et difficile. Vous, Darek, efforcez-vous d'éviter de faire quelque bruit que ce soit.

Il traça une sorte de pentacle autour du corps du Voleur puis entreprit de réciter une longue incantation après s'être éclairci la gorge. Cette désagréable litanie s'étira sur dix bonnes minutes avant de finalement prendre fin, au grand soulagement de tous. Le pentacle se retrouva alors nimbé d'un halo de la même teinte que la craie, et Drako fut envahi par une sensation de bien-être tandis que, peu à peu, sa température redescendait, ses chairs se ressoudaient, et ses forces réinvestissaient son corps.

En dix minutes, tout fut terminé et ce tragique épisode ne fut plus qu'un mauvais souvenir. La mort s'était à présent éloignée; néanmoins, cet incident leur avait rappelé qu'elle rôdait non loin, guettant le moment propice pour emporter l'un d'entre eux. Il faudrait dorénavant faire preuve de plus de prudence.

Mais pour l'heure, ils devaient se remettre en route.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 9 Nov - 18:18

Darek regarda avec étonnement les chairs de Drako se ressouder, les cloques et les brûlures disparaître peu à peu. Allons bon ! Un bouquin poussiéreux, quelques paroles et un bout de craie, et cela suffisait à faire disparaître des blessures mortelles !

Le colosse n'avait jamais vu cela. Finalement, il haussa les épaules : il n'allait pas s'en plaindre, après tout. Il y avait parmi eux un homme capable de guérir toutes les blessures, ce n'était que positif.

Néanmoins, quand il jeta un coup d'oeil sur ses deux compagnons, il se rendit compte à quel point ils étaient épuisés. Yaemgo, adossé au mur, les yeux fermés, semblait avoir utilisé une immense quantité d'énergie depuis le début de leur aventure. Pas étonnant, avec tous ces sortilèges qu'il avait lancés !
Et Drako... Le géant ne comprenait toujours pas la transformation qui s'était produite chez lui, face au Léviathan... Et puis, avec les terrifiantes brûlures qu'il avait reçu tout à l'heure, il n'était pas étonnant qu'il soit encore faible, même avec une potion et une formule magique miracle.

Darek secoua la tête. Les brûlures sur ses jambes lui faisaient mal, mais il résolut de ne rien dire à Yaemgo. Les blessures n'étaient pas si terribles après tout, et l'élémentaliste était fatigué : il devait économiser ses réserves magiques pour la suite...

Le colosse patienta quelques dizaines de minutes : puis Yaemgo ouvrit un oeil rougi, Drako se releva en grimaçant et fit quelques pas mal assurés.
Il était temps de se remettre en route.

Sans un mot, Darek prit la tête de la petite troupe et s'enfonça dans le couloir ténébreux.



Au bout d'environ une heure, il arrivèrent devant un étroit escalier en colimaçon, qui montait davantage dans le donjon. Les trois compagnons montèrent prudemment... et débouchèrent dans une salle immense, au sol et aux murs de pierre.
La pièce devait bien faire dans les trois cents mètres carrés, et curieusement, elle était déjà éclairée par des torches fixées aux murs...

Le colosse fronça les sourcils. Les monstres et autres créatures magiques n'ont pas besoin de torches... Et puis, qui donc aurait-il pu allumer des lanternes dans ce donjon sinistre et complètement abandonné ?

Ce n'était pas bon. Pas bon du tout.

Soudain, Drako pointa du doigt le fond de la salle et attira son attention sur une forme indistincte : le géant entrevit une silhouette humaine, qui semblait assise sur une chaise...
La forme sombre s'anima, et se retrouva bientôt debout face à eux, les contemplant à quelque cinquante mètres de distance.

Alors, Darek comprit qu'il s'agissait d'un homme. Peu à peu, d'autres hommes à l'allure sinistre apparurent derrière lui, sortant de l'ombre ou passant par des portes situées dans les murs.

Le colosse écarquilla les yeux. Des humains. Une véritable petite troupe de guerriers qui se tenait devant les portes, empêchant les trois compagnons de poursuivre leur route.

Il en émergeait de plus en plus, jusqu'à ce qu'une bonne vingtaine de guerriers se soient rassemblés face à eux, armés d'épées, de hachettes et autre dague tranchante...


Darek de tourna vers Yaemgo. L'élémentaliste ne les avait pas prévenus qu'ils auraient à affronter un présence humaine.
Mais à vrai dire, cela ne le gênait pas. Au contraire... Il en avait bien assez des Ondins insaisissables, des énormes Léviathans et des livres explosifs. Depuis des années il traquait et combattait des hommes : face à cette petite armée de combattants, il se sentait enfin en terrain connu, et il avait déjà hâte de commencer la bataille...

- Qui sont-ils ? demanda-t-il à l'élémentaliste. Des mercenaires, des brigands ? Je ne savais pas que c'était prévu, mais s'ils défendent le seul passage... alors pourquoi pas...

En vérité, Darek jubilait. Cela faisait des jours et des jours qu'il n'avait pas tué d'humain. Si ces hommes avaient l'audace de se dresser en travers de sa route, ils en paieraient le prix.

Sans s'en rendre compte, il resserra fermement sa prise sur le manche de sa hache. Ses yeux gris devinrent durs et glaciaux. Sa mâchoire se crispa et son sang se mit à bouillonner furieusement alors qu'il fixait les guerriers devant lui...

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 9 Nov - 22:19

Drako retint un gémissement de désespoir lorsqu'ils arrivèrent devant la volée de marches qui les séparait de l'étage supérieur, et implora la pitié d'Anathor. Il arriva exténué en haut des escaliers. Bien que ses plaies aient complètement disparu de son corps, la fatigue demeurait.

À cet instant précis, il aurait donné n'importe quoi pour avoir une chambre d'auberge bien douillette et un repas chaud. À la place de quoi il héritait d'une promenade dans un donjon glacial perdu au milieu de l'océan où il côtoyait la mort à chaque instant en compagnie d'un mage arrogant et d'un monstrueux barbare qu'il avait déjà affronté plusieurs, n'en ressortant à chaque fois que miraculeusement. Prétendre qu'il n'éprouvait que de la haine à leur égard serait faux; les trois compagnons s'étaient en effet étonnamment rapprochés depuis le début de cette aventure. Mais Drako avait pour habitue de faire cavalier seul, et il devinait aisément que c'était aussi le cas de Darek et Yaemgo.

Éreinté comme il l'était, son désespoir atteignit son comble lorsqu'une vingtaine de mercenaires surgit de nulle part. Ce n'était presque plus une surprise pour le Voleur d'être attendu dans chaque pièce par des hordes d'ennemis en voulant après sa peau et celle de ses compagnons.

- Qui sont-ils ? demanda Darek en se tournant vers l'élémentaliste. Des mercenaires, des brigands ? Je ne savais pas que c'était prévu, mais s'ils défendent le seul passage... alors pourquoi pas...

Les paroles du colosse transpiraient la jubilation. Lui et sa hache, les deux pièces assemblées d'une véritable machine à tuer, s'apprêtaient à entamer leur danse destructrice. Darek n'attendit pas la réponse de Yaemgo pour se jeter sur un premier assaillant qui s'écroula dans la seconde qui suivit, sauvagement décapité.

Drako s'arma de deux dagues qu'il lança sur un petit groupe de mercenaires à portée. L'un d'eux s'écroula, une lame fichée en travers de la gorge. Un autre, atteint à l'estomac, tomba à genoux, les mains refermées sur l'arme qui lui transperçait le ventre.

À côté de lui, le Voleur entraperçut brièvement Yaemgo, un peu à l'écart du combat, en train d'incanter. Il reporta son attention sur le groupe qu'il venait d'attaquer. Quatre mercenaires se ruaient vers lui en poussant des hurlements sauvages. Un dernier couteau de lancer en freina un dans sa course, qui tomba mollement contre les dalles de pierre, touché au cœur. Un autre glissa sur la flaque de sang qui s'était formée à ses pieds. Drako dégaina son épée courte, se baissa pour éviter un coup de taille et cueillit son assaillant d'un uppercut au menton. Il se servit du corps inconscient comme d'un bouclier au coup qui arrivait et riposta avec une attaque horizontale. Comme le mercenaire parait, il lui envoya sa jambe dans le ventre. Son adversaire se plia en deux et le genou de Drako lui explosa le nez. Son épée acheva le travail.

Pendant ce temps-là, l'homme qui avait glissé sur la flaque de sang s'était relevé et arrivait sur le Voleur. Il lui asséna un coup si puissant que Drako vacilla en parant l'attaque. Il se reprit néanmoins rapidement et riposta. S'ensuivant un échanges de passes et de bottes toujours plus recherchées. Ce mercenaire était un combattant féroce, beaucoup plus redoutable que ses confrères, et l'adresse dont il faisait preuve témoignant de son expérience. Chacune des attaques de Drako lui était retournée avec plus de force, de vitesse et de précision. Le Voleur sentait sa fatigue le rattraper et il doutait de pouvoir tenir encore longtemps face à un ennemi de cette trempe.

C'est alors qu'il remarqua l'une de ses dagues par terre, à environ cinq mètres de lui. S'il réussissait à s'en emparer... Il devait tenter le tout pour le tout. Comme son adversaire tentait un coup d'estoc, Drako plongea vers la droite en poussant de toutes ses forces sur ses jambes. Il roula et se releva. Deux mètres le séparaient encore de sa dague, et déjà le mercenaire revenait à l'assaut. Il se retourna et bloqua un coup d'estoc, en profita pour reculer se rapprocher encore de sa dague. Elle était là, sous ses pieds. Il décrivit un large arc de cercle de son épée, forçant son ennemi à reculer, et, profitant du laps de temps que lui offrait cette opportunité, ramassa sa dague. Ainsi, lorsque le mercenaire chargea à nouveau, il bloqua le coup de son épée et planta sa dague dans l'ouverture qui s'était formée. La lame dans le foie, le guerrier tomba à genoux et Drako le décapita proprement.

- Toi, tu m'as causé bien du souci ! cracha-t-il.

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.


Dernière édition par Drako le Mar 11 Nov - 17:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Darek
Solitaire guerrier à la Hache
avatar

Masculin Nombre de messages : 82
Localisation : Errant en solitaire dans l'Empire...
Emploi : Tueur de bandits et d'assassins.
Loisirs : Trancher la chair de l'ennemi avec sa hache...
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon à tendances chaotiques aggravées
Race: Humain
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mar 11 Nov - 16:47

Darek contemplait les hommes en armes à la mine sombre, postés en lignes devant les portes au fond de la salle. A peine cinquante mètres les séparaient de lui. Ne cessant de les observer de son regard terriblement dur et glacial, le colosse avançait lentement vers les opposants. Sa hache empoignée à deux mains, il ne pensait à aucune "stratégie de combat". Yaemgo était fatigué, ses pouvoirs étaient amoindris. Drako était épuisé et en plein coeur de la mêlée, il aurait du mal s'en sortir, ce n'était sans doute pas son style de combat favori.

Il n'y avait qu'une façon de se débarrasser de cette bande de mercenaires et de dégager le passage. La force brute, la violence et l'acier de sa hache.
Et ça, c'était son domaine.

Darek n'était plus qu'à quinze mètres des brigands. Déjà, les lignes se resserraient. Pendant quelques secondes, il s'arrêta et promena son regard empreint d'une terrible promesse mortelle sur les hommes, puis, brandissant sa monstrueuse hache, il passa à l'attaque en hurlant.

Le premier homme, armé d'une longue épée, tenta de se protéger en levant son arme, mais les lames de la gigantesque hache tranchèrent net son cou. Son corps s'effondra d'un côté, sa tête alla rouler de l'autre.

Le géant entrevit du coin de l'oeil un guerrier muni d'un énorme cimeterre qui s'apprêtait à lui porter une attaque sur le flanc gauche. Avec une explosivité fulgurante, Darek pivota et balança sa hache dans l'abdomen du guerrier, laissant ses entrailles se déverser sur le sol.

Alors qu'il se retournait pour reprendre le combat, il eut juste le temps de dévier un coup d'estoc censé lui transpercer le coeur. La lame alla entailler son flanc droit, procurant une vive douleur au colosse.
Mais cette douleur ne vint pas seule ; elle fut accompagnée d'une terrible colère qui prit possession des membres du géant. Sans prêter attention à sa blessure, il poussa un rugissement et fit décrire un mouvement remontant à sa hache, avec une rapidité et une violence phénoménales. Les lames allèrent briser les côtes de l'homme qui l'avait blessé, déchirant ses chairs et propulsant son corps en arrière.
Le cadavre alla s'écraser contre les autres mercenaires, en déséquilibrant certains, en faisant s'écrouler d'autres.

Darek ne pensait plus à rien, ne sentait plus sa blessure. Son esprit était obscurci par la haine : il n'avait plus qu'une seule et unique envie : massacrer cette bande de scélérats qui avait eu l'audace de se mettre en travers de son chemin.
Il ne vit pas l'un des hommes, qui avait réussi à se placer juste derrière son dos, s'écrouler, une dague plantée dans le coeur. Il ne prêta pas attention à un guerrier qui s'effondrait non loin, un pic de glace en travers de sa gorge.

Il bondit parmi les mercenaires, et sa hache alla trancher les corps de part et d'autre, écrasant armes, os et boyaux sans faire de distinction.
Sa silhouette colossale dominait les bandits, et sa gigantesque hache semait de véritables ravages parmi les ennemis. Le géant semblait enragé, empli d'une véritable frénésie de tuer. Il était différent de lors du combat contre les Ondins, différent du moment où ils avaient affronté le Léviathan. Il était... effrayant.
Terriblement effrayant.

_________________
Tue-les... me souffle sans arrêt la voix. Tue-les tous...

Homme rongé par une présence qui corromp son âme. Ne vous approchez pas trop, je vous en conjure...
Ma hache pourrait ne pas l'apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 12 Nov - 13:42

Yaemgo réouvrit les yeux. Il était fatigué, très fatigué, intolérablement fatigué, mais il fallait que le groupe continue sa route. Ils devaient continuer.
Drako reprenait déjà ses esprits et ses blessures avaient disparues. Le mage n'avait ni le temps ni la force de soigner le colosse Darek qui était certainement également blessé, mais comme celui-ci ne se plaignit pas, Yaemgo ne fit rien.

Drako, Darek et Yaemgo avancèrent longtemps dans le labyrinthe de la bibliothèque, se perdant souvent, rebroussant chemin la plupart du temps. En jetant des coups d'oeil frénétiques aux rayonnages, l'Elémentaliste put constater que les livres étaient assez hétéroclites : de la magie le plus noire aux soins les plus efficaces et de la reconnaissance des plantes à la cuisine des champignons. Si le jeune homme ne s'était tenu, il en aurait pris autant qu'il le pouvait et en aurait lu encore plus. Seulement, non seulement il n'en avait pas le temps, mais de plus cela aurait certainement déchaîné la fureur de quelque monstre gardien de l'endroit.

Enfin, après quelques dizaines de minutes passées dans le labyrinthe, ils débouchèrent sur un escalier qui montaient. Etrangement, alors qu'ils se trouvaient plusieurs mètres sous le niveau du sol, l'on pouvait apercevoir une lueur en haut des marches.
Yaemgo vit Drako grimacer en voyant ce nouvel obstacle : même si l'Assassin était soigné, il restait tout de même fatigué. Le jeune mage se promit de préparer plus de potions en vue du prochain donjon. Un philtre d'adrénaline aurait fait le plus grand bien à Drako...
Alors qu'ils montaient les marches, Yaemgo eut une sensation de malaise, qui s'accentuait à chaque pas. Arrivé en haut, il était tout à fait troublé, tellement qu'il ne vit pas immédiatement la vingtaine de mercenaires qui sortit de l'ombre. Ces dernies avançaient vers eux, mais la sensation restait la même, comme si ce n'était pas cela qu'il redoutait.

- Qui sont-ils ? grogna Darek. Des mercenaires, des brigands ? Je ne savais pas que c'était prévu, mais s'ils défendent le seul passage... alors pourquoi pas...

On sentait que le colosse ressentait une joie véritable à voir enfin des êtres de chair et d'os sur son passage : de toute évidence, les monstres répugnants et baveux ne lui réussissaient pas bien. Tandis que Drako poussait un léger soupir en saississant ses deux dagues, Darek, lui, empoigna sa hache et fonça dans le tas, taillant la chair et broyant les os. Drako semblait être plus technique, mais Yaemgo n'était pas très attentif : il avait aperçu une porte au fond de la salle éclairée par de nombreuses torches, et s'était mis sans s'en rendre compte à avancer vers elle. Rien d'autre ne comptait que ce porte.
Un mercenaire fonça sur lui, et sans détourner ses yeux écarquillés de son but, il incanta rapidement d'une main et une pierre du sol se tranforma soudainement en une pique qui transperça le ventre de l'homme, l'arrêtant net. Quelques autres s'enhardirent à s'avancer vers l'Elémentaliste qui les stoppaient ou les tuaient sans jamais broncher. L'un finit les pieds et mains emmurés dans le sol, un autre se retrouva avec une boule de feu à la place de la tête.

Il n'y avait plus que quelques mètres entre lui et la porte, et ses compagnons avaient finis de tuer les derniers mercenaires. Mu par la force mystique inconnue, Yaemgo était à présent certain qu'une puissance formidable se trouvait derrière cette porte : certainement la fin du donjon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drako
Cruel Assassin
avatar

Masculin Nombre de messages : 87
Localisation : Se promenant en solitaire dans l'Empire.
Emploi : Voleur Assassin
Loisirs : Lire la peur dans les yeux de ses victimes.
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique
Race: Humain
Âge: Vingt-trois ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Mer 12 Nov - 21:50

Drako, épuisé, contempla la foule de cadavres qui jonchaient le sol. Il en dénombra vingt-trois. Vingt-trois hommes qui avaient péri pour s'être attaqués à l'équipée. Le groupe avait fait des ravages.

Le Voleur s'en tirait plutôt bien, avec seulement quelques coupures et une entaille dans la joue. Ce n'était pas le cas de Darek qui était plus sérieusement blessé au flanc. Yaemgo semblait pour sa part indemne. C'est d'ailleurs le comportement étrange de l'élémentaliste qui alarma Drako.

- Holà, mage ! Pas si vite ! Je pense qu'il est grand temps pour nous de nous reposer, au moins une heure ou deux. Nous avons déjà bien avancé, et nous ne pouvons pas continuer dans cet état.

Yaemgo n'avait pas l'air de prêter attention à ses paroles. Il avançait vers la porte au fond de la salle, comme envoûté.

- Yaemgo ! insista Drako.

Mais celui-ci ne réagit pas. Le Voleur attrapa son compagnon par l'épaule et le secoua, comme s'il essayait de le réveiller. Mais le mage essayait toujours d'avancer. L'étreinte se resserra, et Drako secoua le mage dans tous les sens, essayant de dissiper le sort qui l'avait frappé. Toujours sans succès.

- Darek, viens m'aider ! Si Yaemgo continue, dans notre état actuel, nous courons vers une mort sûre.

Le colosse accourut et immobilisa l'élémentaliste en bloquant ses épaules entre ses bras. Drako nota que ses yeux étaient révulsés. Il tentait toujours de se débattre, mais la prise de Darek s'était révélée efficace; le mage était incapable d'effectuer le moindre mouvement. Mais le Voleur avait beau le secouer dans tous les sens, il n'arrivait pas à faire revenir le vrai Yaemgo.

Nous devons prendre une décision, songea Drako. Nous ne pourrons pas l'immobiliser éternellement, il faut trouver une solution, au moins provisoire...

Et cette solution s'imposa justement en lui à ce moment là.

- Darek, enlève ta ceinture ! lui enjoignit le Voleur. Pour attacher Yaemgo, ajouta-t-il devant l'air étonné du colosse. C'est une solution un peu extrême mais c'est la seule que j'ai trouvée, et en attendant une illumination, cela te permettra de te mouvoir librement.

Ils ligotèrent donc l'élémentaliste avant de tenter différentes méthodes pour le ramener à lui. Drako lui jeta de l'eau au visage, Darek le gifla, mais rien ne marchait. Le Voleur, découragé, alla s'assoir sur un cadavre en jurant entre ses dents.

Encore une difficulté qui n'était pas prévue ! Combien de surprises comme celle-ci les attendaient encore dans ce maudit Donjon ?

_________________
" Ta vie est mienne, ta bourse aussi. "
" Mon art est avant tout celui de la survie, et n'admet pas les mots 'honneur' et 'lâcheté'. "


Tels sont les maîtres-mots du Voleur Assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Yaemgo
Mystérieux Élémentaliste
avatar

Masculin Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Chaotique / Neutre
Race: A définir...
Âge: 23 ans

MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   Dim 16 Nov - 23:55

Yaemgo était tout près de la porte. Elle n'était plus qu'à quelques mètres... Encore un peu... encore un peu... encore un peu...
Soudain, un silence lourd lui vrilla les oreilles : de toute évidence, il ne restait plus aucun des adversaires mercenaires. Mais celui importait peu au jeune homme : seul la porte qui luisait maintenant d'une étrange lumière, douce et accueillante, chaleureuse...

Puis, un de ses deux compagnons l'appella, par deux fois. Il ne savait pas lequel. Et il lui empoigna l'épaule. Cela lui envoya une puissante décharge électrique, mais il continua. L'Assassin ne parvint pas à l'arrêter complètement : l'envoûtement de l'Elémentaliste semblait décupler ses forces.
Au moment où Darek s'avança vers lui, il se retourna et activa sa magie, ses mains devenant d'une étrange couleur violette. Son regard était vague et ses yeux tombaient dans leurs orbites. Sa tête penchait sur le côté et de petits spasmes agitaient son corps.
Il allait lancer un rayon sur les deux coéquipiers quand le colosse l'immboilisa, l'empêchant d'incanter.
Ce fut à ce moment qu'il perdit connaissance.

Yaemgo se réveilla, probablement quelques dizaines de minutes plus tard. Il était trempé, endolori, et son esprit était embrouillé. Il était enroulé dans une couverture et frissonnait. Ses compagnons avait apparemment allumé un feu avec quelques-uns des torches accrochées au mur et faisait cuire ce qui leur restait en terme de provisions.
Alors qu'il voulut regarder vers sa gauche, la porte apparut dans son champ de vision périphérique. Aussitôt, il s'enfouit la tête dans le tissu.

- Ne pas regarder...

Yaemgo releva le regards vers les deux autres qui le regardait, interloqué. De toute évidence, il avait été ensorcelé par une créature se trouvant derrière cette porte.
Que pouvait-il bien y avoir derrière pour presque contrôler son esprit pourtant habitué à se défendre contre la magie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Donjon de Delugia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Donjon de Delugia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Donjon des mouettes, récapitulatif hystérique des articles
» BOSS Donjon 5
» DDN : Donjon De Naheulbeuk
» Nouvelle partie de Donjon & Dragons 3.5
» Tournoi en double au Donjon 25 Fevrier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire d'Aderigan :: L'Océan des Ondins :: L'Archipel de Delugia :: Donjon de Delugia-
Sauter vers: