L'Empire d'Aderigan

En Aderigan, chaque homme est libre... Au détriment des autres.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée à Arenyon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Arrivée à Arenyon   Dim 6 Jan - 19:11

Le bateau fendait et rebondissait allègrement sur les vagues les marins se préparait à mettre le bateau en mise à la cap pour attendre l'autorisation du port d'entrer. Quelque minute passèrent et un drapeau rouge et blanc apparut au sommet de la capitainerie. Les marins bordèrent un peu les voiles et le bateau avança assez lentement au travers. Les marins choquèrent les voiles et le bateau ralenti encore, n’avançant plus que grâce à l'inertie.
Centimètre par centimètre le bateau se rapprochait du quai. Puis, moi et quelque homme prirent de gros bouts et sautèrent sur la terre je m'approchais d'une bite d'amarrage et passa la corde autour faisant un noeud de chaise puis l'ancre tomba dans l'eau avec un grand "plouf".

Un homme de taille moyenne à la peau basané et avec une cicatrice sur la tempe s'approcha de moi.

-Qui est le capitaine ici ?
-C'est moi.
-Montrez vos papier, dite ce que vous venez faire à Arenyon et d'ou vous venez.
-Nous venons d'Ersholm et nous venons vendre des fourrures de yack du nord d'Haetern au négociant qui font le tour des plaines d'Ascaroth et de la côte Arenyenne.
-Tant mieux l'hiver est froid à la plaine en ce moment.
-Et voila nos papiers en règle...

L'homme éplucha soigneusement les papiers et dit en souriant:

-Bien ,tout est en règle je vous souhaite un bonne vente et une bonne vague de froid pour faire flamber les prix de fourrure, bien qu'à Arenyon le froid ne soit pas vraiment au rendez-vous.

-Merci, Anathor sois avec vous.

-Eh, Débarquez les marchandises et apportez les au Dépôt du comptoir d'Elyrion.

Arenyon était un coin très chaud le reste de l'année mais même en ce début d'année les températures restaient assez douces.
Je pris mes affaires et parti au comptoir en montant dans une des
Carrioles.
J'arrivais à une grande demeure entourée de longs entrepôts.
J'entrais et un domestique me fit entré.
J'arrivais dans un bureau ou il était éparpillé des papiers, des couteaux et d'autre ustensile. Une jeune femme était accoudée au bureau dans un air enjôleur. Elle se leva et se fut un spectacle étonnant. Sa robe arachnéenne dissimulait mal ses formes et courbes généreuses.
L'on pouvait distinguer ses amples mais fermes seins ballotant au rythme de ses pas, le tracé de ses mamelons dressés et ses hanches voluptueuses.
La forme de ses fesses relevait un peu sa robe, laissant entrevoir des horizons enchanteurs mais une petite toux coquine détourna mes pensées pas moins coquines par ailleurs.
Je relevais mes yeux et vis une jolie tête.
De grands yeux gris, des pommettes haute et saillante et une peau un tantinet bronzée, ses lèvres avaient une moue langoureuse et ses cheveux étaient d'un noirs profond.

-Bonjour, je suis Niria agente d'Elyrion.
-Je me nomme Sirwin et je suis un membre d'Elyrion.
-Vous savez, beaucoup d'homme sont mort pour ce corps.
-Ne vous inquiéter pas, l'on m'a avertit, j'espère que cela suffira...Vous ressembler à une Elyrion..
-Dois-je prendre ça pour un compliment.


-Bon passons à un sujet plus sérieux, je dois tuer un guerrier virganien qui est entré en possession d'une carte indiquant comment aller à Edirith.
Il doit avoir la trentaine, les yeux noirs et être armé d'une gigantesque épée à deux mains.
-Attend je cherche...

Elle farfouilla dans ses papiers en se baissant ce qui fit entrebâiller son décolleté.

-Voila, Il réside dans une maison prés du port et fréquente assidûment l'auberge du doux sommeil.

-Merci pour ses renseignements.
-Mais de rien mon ami...


Je passais le reste de la journée en la bonne compagnie de Niria, puis la nuit arriva.

-Je n'ai pas remarqué de chambre dans votre maison j'espère ne pas devoir dormir à l'auberge, je devrais dépenser plus d'argent que prévu.
-Ne t'inquiète pas...mon lit est double.

En disant ces paroles elle posa sa main sur ma cuisse gauche.
-Bien j'espère ne pas avoir à effectuer une petite vérification...compte tenu de votre réputation.
-Mes couteaux sont aiguisés...Pour mes ennemis.



Je la suivais dans le couloir et entra dans sa chambre.
Nous nous déshabillons lentement mutuellement et puis le monde ne fut plus que plaisir et sensualité...

[hrp: Pour ce qui ne comprenne pas les termes marins et bien....Qu'ils apprennent, et ce qui sont choqué par ce post sont ...Immature]
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée à Arenyon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire d'Aderigan :: La cité d'Arenyon :: Le port-
Sauter vers: