L'Empire d'Aderigan

En Aderigan, chaque homme est libre... Au détriment des autres.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Audience, message....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elmalia Miraë

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Alignement:
Race:
Âge:

MessageSujet: Audience, message....   Dim 23 Sep - 2:23

Elmalia était là en simple messagère, elle avait parcouru plein de contrée dans le but d'ariver ici, devant ,e trrone qui allait bientot se dresser devant elle.
Elle déplia ses ailes doucement, ses longues feuille de soie bklanche parfaitement coupé se déploiyèrent et elle les fit bouger pour les dégourdir.
Elle remit un peu d'ordre dans sa tenue, et vérifia que le sabre de son père était bien là.
La jeune femme se décida enfin à frapper à la grande porte, là elle entra et marcha dignement jsuqe devant le trône, elle s'inclina pûis parla à haute et intelligible voix :
" Mon chère Empereur, je suis la fille de Tugorn Miraë votre fidèle guerrier et ami de toujours...Mon père est gravement malade...µJe ne sais si à l'heure où je vous parle, il est de ce monde ou pas...Mais il m'a demandé de vous remettre une lettre et un objet de la plus haute importance."
Elmalia fouilla dans a besogne tout en pensant que cet homme l'avait connu lorsqu'ele n'avait que 3 ans... Elle en sortit un parchemin noué et un objet lourd entourée dans un draps blanc.
un serviteur vint avec ujn plateau et Elmalia posa le parchemin et l'objet dessus.
Lorsque son père allait mourir il ne lui resterait plus rien...
Sa mère étant déja morte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héraclion
Souverain d'Aderigan
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Localisation : Dans son Palais
Emploi : Empereur d'Aderigan
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Race: Humain
Âge: 34 ans

MessageSujet: Re: Audience, message....   Mar 25 Sep - 23:22

Héraclion écarquilla légèrement les yeux en contemplant l'allure de la femme qui venait d'entrer ; un corps fin, aux proportions idéales, un visage magnifique, au teint clair, une chevelure blonde, longue et soyeuse et... une paire d'ailes qui perçait sa robe blanche.
La femme s'approcha du trône ; Héraclion distingua des oreilles pointues qui dépassaient de ses cheveux d'or quand elle s'inclina, et il comprit que cétait une Elfe. D'un signe de tête, l'Empereur lui fit signe de se relever et d'expliquer ce qu'elle avait à dire d'assez important pour solliciter une audience.
Elle prit alors la parole d'une voix claire et intelligible :

- Mon cher Empereur, je suis la fille de Tugorn Miraë votre fidèle guerrier et ami de toujours...Mon père est gravement malade... Je ne sais si à l'heure où je vous parle, il est de ce monde ou pas... Mais il m'a demandé de vous remettre une lettre et un objet de la plus haute importance.

Tugorn Miraë... Héraclion se souvenait bien de lui ; cet Elfe était longtemps resté dans son armée, il avait combattu sans relâche et gagnait sans cesse de nouveux grades. Les Elfes se mettant au service de l'Empereur étaient rares, et Tugorn lui avait été fidèle pendant toute sa carrière, faisant preuve d'un vrai talent sur le champ de bataille.
Héraclion se rappelait que l'Elfe avait eu un enfant, une fille ; il l'avait vue une fois, alors qu'elle avait à peine trois ans. Comment s'appelait-elle déjà... ? Ellena... Non, Almelia...
Elmalia ! Oui c'était ça, l'Empereur s'en souvenait maintenant. Elmalia Miraë se tenait face à lui. Qu'elle avait grandi...
La nouvelle qu'elle lui apportait était bien sombre. Il n'avait pas revu Tugorn depuis un certain temps déjà. Celui-ci avait décidé de consacrer plus de temps à sa fille, à sa famille, et avait interrompu son métier de soldat, prétextant en plus qu'il vieillissait. Pourtant, Héraclion se doutait qu'il était toujours plus vigoureux que la plupart des autres guerriers, det qu'en raison de la grande longévité des Elfes, quelques dizaines d'années n'avaient pas changé grand-chose pour lui.

Elmalia fouilla un instant dans sa sacoche puis en retira un parchemin noué et un objet enroulé dans un drap blanc, qu'elle tendit à l'Empereur. Celui-ci les saisit et commença par retirer le drap. Il écarquilla les yeux en contemplant l'objet qu'il renfermait.
Il s'agissait d'une grosse pierre qui brillait d'un éclat verdâtre ; les côtés extrêmements lisses reflétaient le visage d'Héraclion qui semblait perdu dans ses pensées, les yeux dans le vague.

Tugorn et lui avaient trouvé cette émeraude, plusieurs années auparavant, alors qu'ils voyageaient ensemble dans l'Empire. La pierre les avait aussitôt séduits par sa beauté ; mais après l'avoir un petit peu examinée, Tugorn avait affirmé que ce minéral n'était pas courant, pas courant du tout. Il avait émis l'hypothèse selon laquelle elle détiendrait un pouvoir encore inconnu. D'un commun accord, ils avaient décidé de la mettre en lieu sûr auprès de l'Elfe, dans son habitat, et n'avaient parlé à personne de cette découverte.
Que s'était-il passé d'assez important pour que Tugorn se décide à rendre cette émeraude à l'Empereur ?

Sans un mot, celui-ci déroula le parchemin et, au bout de quelques minutes, il terminait sa lecture, le teint un peu plus pâle que précédemment. Il déglutit.
Tugorn Miraë semblait à bout de forces. Dans cette lettre, il avait écrit de multiples choses : il expliquait que sa maladie l'avait presque achevé, que ses jours restant à vivre pouvaient se compter sur les doigts des mains désormais. Il rappelait les bons moments passés ensemble, le remerciait de ce qu'il avait fait pour lui, et lui répétait de garder la pierre en lieu sûr.

Héraclion avait la gorge nouée. Son ami était persuadé qu'il allait mourir. La médecine elfique se serait-elle révélée inneficace ?
L'Empereur ne pouvait y croire. Il leva les yeux, se redressa et cria :

- Que les meilleurs médecins et chirurgiens soient prêts à partir immédiatement ! Une escorte les accompagnera jusqu'au domaine des Elfes. Donnez-leur l'ordre de se préparer, et vite !

Il se rassit sur son trône. Pendant un instant il parut agité, puis il reprit une contenance digne, un air royal et plongea ses yeux dans ceux d'Elmalia.

- Je vais tout faire pour que ton père guérisse, ne t'inquiète pas. Comptes-tu rester dans la cité ou souhaites-tu retourner parmi les tiens et accompagner mes médecins jusque chez ton père ? Je peux te faire obtenir une chambre dans mon Palais si tu le désires.

_________________
Empereur d'Aderigan.
Tout malfaiteur sévissant dans mon royaume risque de lourdes sanctions.
Prenez garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Elmalia Miraë

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Alignement:
Race:
Âge:

MessageSujet: Re: Audience, message....   Lun 1 Oct - 20:21

Elmalia regardait l'empereur ouvrire le paquet blanc, là sous ses doigt, elle découvrit une grosse pierre verte, elle pensais à son père, il était trop tard à présent...
L'empereur déplia lentement le parchemin, il parcouru les lignes, écrites vite et mal par son père faible.

Puis d'un ton ferme il ordonna :
- Que les meilleurs médecins et chirurgiens soient prêts à partir immédiatement ! Une escorte les accompagnera jusqu'au domaine des Elfes. Donnez-leur l'ordre de se préparer, et vite !

Elmalia savait...Elle savais que toute medecine était innéfficace...Même les plus grands medecins elfe n'aivait réussi à rien ! Elle avait eu du mal à partir de sa maison, loin de son père souffrant...
Mais il lui avait ordonné si violemment qu'elle n'avais pas eu le temps de répliqué...
Elle se rapellait encore, elle avait ramassé ses affaires en vitesse et malgré son fort caractère devant son père elle avait faibli...
Elle avait seller Indiana pris Elewën sa fée et était partie...
Oh oui ele se souveniat de son père allongé si faible...

Perdu dans ses pensées la voix de son empereur la fit trésaillir.
- Je vais tout faire pour que ton père guérisse, ne t'inquiète pas. Comptes-tu rester dans la cité ou souhaites-tu retourner parmi les tiens et accompagner mes médecins jusque chez ton père ? Je peux te faire obtenir une chambre dans mon Palais si tu le désires.


"Merci ..."
Elmalia réfléchit un instant, elle ne retournerait pas là-bas il était trop tard et elle savais que sa vie commençait ici à présent.
Elle n'avais pas d'argent...
Mais abuser de la gentillesse de l'empereur ne serais pas correct.Elle ne pouvait pourtant dormir dehors.
Elle remit doucement une mèche de chevceux derrière ses belles oreilles pointues, sa besace bougea et Elewën sortit en trombes, jouant autour des cheveux de sa maitresse, Elmalia fronça ses doux sourcils et chuchota à la petit fée joyeuse :
" Elewën ! Reviens ici ! "
Ne voulant paraitre ridicule elle ne fit pas de grand geste pour rattra per la fée qui elle s'ne donnait à coeur joie, voyageant dans la pièce se promenant autour de l'empereur.
"Pardonnez-moi de son impolitesse mais elel n'a pas eu l'occasion de se dégourdir els ailes lors du voyage..."
Les joues d'Elmalia avait rosie étonnemment.
La fée revint près de sa maitresse épuisée, ele s'allongea sur l'épaule de celle-ci.
"J'accepterai volontiers une chambre le temps de trouver de l'argent pour vivre ma vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héraclion
Souverain d'Aderigan
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Localisation : Dans son Palais
Emploi : Empereur d'Aderigan
Date d'inscription : 19/06/2007

Feuille de personnage
Alignement: Bon
Race: Humain
Âge: 34 ans

MessageSujet: Re: Audience, message....   Sam 6 Oct - 22:42

Héraclion sourit en voyant la petite fée s'échapper de la besace de sa maîtresse, et tournoyer joyeusement autour d'elle. Il avait déjà vu ce genre de petites créatures lors de ses voyages avec Tugorn, au pays des Elfes, et il devait avouer qu'elles étaient très comiques et attendrissantes.
Elmalia semblait confuse.

- Pardonnez-moi de son impolitesse mais elle n'a pas eu l'occasion de se dégourdir les ailes lors du voyage...

La petite fée revint alors se poser sur l'épaule de sa maîtresse, qui continua :

- J'accepterai volontiers une chambre le temps de trouver de l'argent pour vivre ma vie.

L'Empereur sourit.

- Tu auras cela Elmalia. Reste aussi longtemps que tu le voudras ici, et si tu as besoin d'argent n'hésite pas à me demander, je peux te dépanner. Hep', Rhénol !

Héraclion venait d'interpeller le serviteur le plus proche. Celui-ci s'inclina face à lui :

- Oui, Monseigneur ?
- Je veux que tu prépares une des meilleures chambres pour Madame ici présente. Qu'il y ait tout le confort qu'elle nécessitera, surtout. Elmalia, vous n'avez qu'à suivre Rhénol, il vous conduira à vos appartements. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, mes serviteurs s'empresseront de satisfaire vos besoins. Je suis présent moi aussi, mais je suis assez occupé ces temps-ci ; je dois régler les audiences ainsi que d'autres tâches pas toujours passionnantes.
Et ne vous inquiétez pas pour votre père, je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le... sauver.

_________________
Empereur d'Aderigan.
Tout malfaiteur sévissant dans mon royaume risque de lourdes sanctions.
Prenez garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-aderigan.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Audience, message....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Audience, message....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message from Barak Obama
» Pas de message d'activation
» Message pour le roi
» Nouvelle fenêtre de saisie de message annulée.
» Message de l'administrateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire d'Aderigan :: La cité d'Aderoïc :: Le Palais :: La salle du Trône-
Sauter vers: